AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i ain't got time for your bullshit (adam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: i ain't got time for your bullshit (adam)   Sam 24 Sep - 14:35

- ADAM & NINA
"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..."
Certains jours, quand on est mal, on a besoin de se changer les idées ou de se défouler un petit peu sur d'autres. En l’occurrence c'est ce qui c'est passé. Déjà pas très bien lunée, levée du mauvais pied, j'avais débarqué chez Adam, mon frère, telle une tempête. Une furie. Comment c'était possible d'être aussi immature et de faire des choses aussi conne à cet âge là? Mon sang bouillonnait. J'aurais dû le faire plus tôt, débarquer chez lui plus tôt mais j'avais été un peu occupée dernièrement et j'avais pas vraiment eu l'occasion de sortir de ma maison ou plutôt, de ma prison. C'était des journées répétitives, occupantes, planifier ceci, faire cela, filmer tel truc, s'occuper du montage. Dans le rush, j'avais du prévoir de tout faire dans un minimum de temps, parce que j'avais d'autres choses importants qui allaient arriver et qui allait me prendre pas mal de temps. Quoi qu'il en soit, c'est assez remontée que je poussais la porte d'entrée. Adam était dans son salon et fut assez surpris de mon arrivée. "Sérieusement, t'as quoi dans la tête? Je sais pas, dis quoi parce que je comprend pas là. Comment tu peux être aussi immature, sérieusement, se bourrer la gueule à Vegas et se marier avec la première venue? Alors que t'avais une copine incroyable? Tu t'attendais à me voir te féliciter? Si c'est ça, c'est mal parti!" J'argumentais mes paroles de petits gestes, un peu comme les italiens lorsqu'ils parlent. J'étais à bout de souffle à force d'argumenter sans m'arrêter, sans prendre ne fut-ce que le temps de respirer. C'était la première fois que j'étais déçue de mon frère et de ce qu'il pouvait faire (ou avoir fait). Pourtant, on aurait tous pu faire ça, surtout à Vegas, surtout après avoir bu mais là, je comprenait pas vraiment qu'il ai pu en arriver là. Ça dépassait vraiment tout ce que j'avais pu entendre. J'aurais pas du débarquer ainsi, lui gueuler dessus mais au final, je l'avais fait. Et bien que j'étais énervée contre lui, ce n'était pas qu'à lui que j'en voulais mais petit à petit, à force de pouvoir m'exprimer, j'arriverais peut-être à me sentir plus sereine.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: i ain't got time for your bullshit (adam)   Sam 24 Sep - 16:47

- ADAM & NINA
"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..."
Tranquillement installé dans ton canapé, tu étais entouré de dossiers de locataires mais aussi de dossiers de propriétaires qui cherchaient à placer leurs maisons dans ton agence. C’était ces derniers que tu avais décidé d’éplucher cet après-midi. Des fois tu préférais travailler de chez toi, cela te permettait d’être entouré de Matthew et de profiter de lui tout en travaillant. Ton fils était en train de s’entraîner à marquer des paniers dans le jardin avec le voisin pour l’instant après avoir goûté. Tu étudiais donc tous ces dossiers pour voir les maisons qui te donnaient envi de les visiter. C’était la deuxième et dernière étape de sélection. Tu étais en train d’observer les photos d’une maison un peu en dehors de Lakewood quand tu entendis la porte d’entrée s’ouvrir brusquement et se fermer de la même manière. Ta sœur débarqua en trombe dans ton salon. « Nin… » Tu n’eus pas le temps de terminer ou de demander ce qui se passait que ta sœur s’était déjà mise à te crier dessus. « Sérieusement, t'as quoi dans la tête? Je sais pas, dis quoi parce que je comprend pas là. Comment tu peux être aussi immature, sérieusement, se bourrer la gueule à Vegas et se marier avec la première venue? Alors que t'avais une copine incroyable? Tu t'attendais à me voir te féliciter? Si c'est ça, c'est mal parti! » Oui tu n’avais pas vu ta sœur depuis ton retour de Vegas mais tu ne t’attendais pas à être reçu de la manière suivante ou plutôt à être attaqué de la manière suivante vu que ta sœur s’était invitée pour te crier dessus. Déjà, rien que ce fait te mettait hors de toi. Comme si tu ne t’en voulais pas assez, tu n’avais pas besoin que ta sœur vienne te faire de grands raisonnements sur la vie merci bien. « Je ne m’attendais pas à ce que tu me félicites mais je ne m’attendais pas à ce que tu viennes me crier dessus de la sorte. » Dis-tu sur un ton catégorique et peu amical. Tu rangeais tes dossiers rapidement parce que tu refusais qu’ils soient affectés par cette dispute. Tu étais heureux que Matthew se trouve dehors, tu préférais qu’il ne se trouve pas au milieu de ça. « Et je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête. C’est toujours facile de faire des raisonnements quand ce n’est pas toi. » Dis-tu avant d’enchaîner : « Et je ne me suis pas marié avec la première venu et tu le sais très bien. » Dis-tu en plongeant ton regard dans celui de Nina parce qu’elle savait que tu avais craqué pour Cléo quand tu étais au lycée. Elle arrivait à peine dans votre famille mais elle observait beaucoup les autres. « Je sais que j’ai merdé, tu n’es pas besoin de venir me le balancer à la gueule par contre ! » Tu avais toujours été pour l’honnêteté mais franchement là tu avais bien compris qu’elle ne t’écouterait pas, elle était énervée et elle le resterait.
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: i ain't got time for your bullshit (adam)   Sam 24 Sep - 17:21

- ADAM & NINA
"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..."
Vous savez ce qui se passe quand quelqu'un débarque, sans prévenir, pour vous énerver et vous prendre la tête. C'est exactement ce que j'avais fait. Par moment, on craque tous. On craque parce qu'on est fatigués, parce qu'on est tristes et parce que, par moment, toutes ces émotions se mélangent. J'arrivais plus trop à savoir ce que je voulais au final, ni comment arriver au résultat voulu. J'avais pas envie de faire la moral à Adam mais je continuais de m'emporter malgré tout. Peut-être pour faire passer mon mal être personnel? "Je ne m’attendais pas à ce que tu me félicites mais je ne m’attendais pas à ce que tu viennes me crier dessus de la sorte." Et en réalité, moi non plus j'avais pas pensé à l'engueuler. Quand j'ai eu vent de la nouvelle, en réalité, je savais pas trop quoi penser. Disons qu'à force d'y réfléchir, j'ai fini par péter un câble et j'ai soudainement ressenti ce besoin de passer mes nerfs sur quelqu'un et pas de bol, c'est tombé sur Adam. Le pauvre, j'suis pas facile à vivre, encore moins quand je suis énervée. "J'ai essayé de comprendre, j'te jure, j'ai vraiment essayé." Et c'était bien vrai, j'avais essayé. J'ai réfléchis, j'me suis dit qu'il était peut-être plus heureux avec elle, peut-être qu'il en avait toujours eu envie. Mais au final je comprenais pas. J'arrivais pas, même si j'en avais envie. Pourtant, ça aurait pu arriver à n'importe qui. "Et je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête. C’est toujours facile de faire des raisonnements quand ce n’est pas toi." Pause. Play. "Et je ne me suis pas marié avec la première venu et tu le sais très bien." J'arrivais parfaitement à concevoir qu'il avait eu un crush sur Cléo, ça m'était déjà arrivé de flasher sur quelqu'un mais je m'attendais pas que ça aille aussi loin. Je m'attendais pas à ce qu'il l'épouse, sérieusement. "Je sais c'était ton crush de lycée. Je pensais que le jour où tu allais te marier, ce serait pas ainsi, sur un coup de tête, après avoir bu... C'était un crush de lycée, on a tous avancé depuis." C'était pas de la critique, j'essayais juste de comprendre mais je n'y arrivais pas, malheureusement. Je pouvais pas concevoir que deux individus puissent se marier ainsi, sans être en couple, sur un coup de tête, un soir où l'alcool prime un peu sur la réflexion. J'aurais été contente pour lui si ça avait été différent. Mais ça me paraissait tellement bizarre. J'avais continué de m'énerver. C'est vrai qu'il aurait pu s'en passer surtout que j'étais sûrement pas la seule à lui être tombée dessus pour le coup. Et ça devait pas être facile de s'en prendre plein la gueule par tout le monde pour une bêtise. Une banale bêtise. Je sais à quel point il avait flashé sur elle, comment il l'avait aimée. Je m'en souviendrais toujours, ça m'avait marqué. Mais les années avaient passés et les choses avaient évolués et là, c'était un retour dans le temps. "Je sais que j’ai merdé, tu n’es pas besoin de venir me le balancer à la gueule par contre!" J'avais soudainement envie de m'énerver pour mon comportement, c'est vrai que c'était pas sympa. J'étais pas sympa. Mais pour une fois j'avais plus trop envie de l'être. Même si je sais que c'était pas planifié, que c'était pas pour faire du mal, c'est arrivé c'est tout. "Je t'ai renvoyé ton erreur à la face, j'suis consciente que c'est pas le truc le plus sympa que j'ai fait mais j'te jure, j'essaie de comprendre mais c'est bizarre. J'arrive pas." Je continuais de garder ce ton, cet énervement dans ma voix. Vous savez quand vous vous énervez et que votre menton commence à trembler et que vous vous mettez, sans le vouloir, à pleurer. Pleurer parce que vous avez les nerfs. Pour tout et pour rien. Pour une petite chose, une banale chose qui fait que le vase déborde. Bon, j'en étais pas encore aux larmes ou au menton qui tremble non plus. "Pourtant, je serais heureuse pour toi, si c'était une situation différente. Il s'est passé quoi? Je veux dire, t'as un fils, un adorable petit Matthew qui doit se poser des millions de questions. Et puis, Cléo, tu l'aimes toujours?" Je voulais encore comprendre. Je me forçais à vouloir comprendre. D'où mes millions de questions... Parfois, les mots manquent pour dire ce qu'on a sur le cœur. C'était peut-être ça le problème.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: i ain't got time for your bullshit (adam)   Sam 24 Sep - 19:45

- ADAM & NINA
"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..."
Tu n’avais pas besoin qu’on te le dise pour savoir que tu avais merdé. Tu étais un grand garçon, tu savais que tu avais fait une grosse connerie. Tu avais bisé le cœur d’Erlina, le mariage à venir de Léo, les repères de Matthew, ta réputation, à peu près tout ce que tu avais réussi à construire dernièrement en fait. Et pour quoi au final ? Tu ne savais pas vraiment, tu n’avais pas parlé à Cléo, tu ignorais ce qui t’attendait de ce côté-là et c’était peut-être mieux comme cela. Peut-être que vous aviez besoin de faire le point chacun de votre côté tous les deux. Alors voir ta sœur débarquer ainsi et te crier dessus te mettait en colère. En colère parce que tu avais besoin d’elle. Tu avais besoin qu’elle te rassure, qu’elle te dise que tout allait finir par s’arranger d’une manière ou d’une autre parce que tu ne t’étais jamais senti aussi seul. Tu ne rencontrais que des regards remplis de pitié et des dos qui se tournaient sur ton passage. Lakewood était une petite ville, trop petite des fois … « J'ai essayé de comprendre, j'te jure, j'ai vraiment essayé. » C’était un point que vous aviez en commun, cette envie de comprendre, cette envie de rationnaliser les choses et pourtant, des fois il n’y avait rien à faire. « Est-ce que tu t’es demandée s’il y avait quelque chose à comprendre ? » Parce que tu étais arrivé à cette conclusion finalement. Tu ne savais pas ce qui t’avait poussé à te marier avec Cléo à Vegas, tu ne savais juste pas et tu n’étais pas sûr de pouvoir le comprendre encore. Tu fis remarquer à Nina que tu ne t’étais pas marié avec n’importe qui, c’était certainement ça qui rendait les choses bien pires. « Je sais c'était ton crush de lycée. Je pensais que le jour où tu allais te marier, ce serait pas ainsi, sur un coup de tête, après avoir bu... C'était un crush de lycée, on a tous avancé depuis. » Toi aussi tu pensais te marier dans d’autres circonstances. Peut-être que cela serait le cas un jour car il était probable que Cléo te demande une annulation plutôt qu’un divorce. Pourtant, elle n’avait pas cherché à te joindre pour l’instant et tu avais décidé de lui laisser le temps qu’elle voulait. Après tout, ce n’était pas comme si tu n’étais pas déjà au fond du trou. « On ne planifie pas toujours tout dans la vie. Moi aussi je pensais me marier autrement mais j’ai fais un choix, enfin plus ou moins, et j’en assume les conséquences. » Dis-tu fermement parce que c’était bien toi qui te prenait les réflexions de tout le monde à la figure, même celles de ta sœur que tu avais déçue comme tous les autres. Tu n’avais pas de fierté mal placée mais en ce moment, ta fierté était bien malmenée. « Je t'ai renvoyé ton erreur à la face, j'suis consciente que c'est pas le truc le plus sympa que j'ai fait mais j'te jure, j'essaie de comprendre mais c'est bizarre. J'arrive pas. Pourtant, je serais heureuse pour toi, si c'était une situation différente. Il s'est passé quoi? Je veux dire, t'as un fils, un adorable petit Matthew qui doit se poser des millions de questions. Et puis, Cléo, tu l'aimes toujours? » Tu pouvais voir l’énervement de Nina sur ses traits, sur ses actions même si elle essayait de le limiter dans ses mots. Oui, il y avait Matthew et il se posait des millions de questions. Tu avais refusé de lui mentir cependant et comme avec ta sœur, tu avais lu la déception dans ses yeux. Oui, il t’aimait toujours mais cette histoire sera toujours l’histoire où tu n’es plus le héros, tu es devenu un homme comme les autres, un homme bon à pas grand chose. « Matthew se pose des questions et j’y ai répondu. Je n’ai pas cherché à me cacher, à lui faire croire à un conte, il sait la vérité. Comme toi il est déçu, comme toute cette ville il est déçu mais au moins je lui aurais appris à faire face aux conséquences de ses actes. » Dis-tu en soupirant. « Et non, je ne suis pas amoureux de Cléo. Elle m’a toujours attirée c’est vrai mais je n’en suis pas amoureux. Je ne peux cependant pas oublier que mon cerveau quand j’étais bourré a fait ce choix et cela doit vouloir dire quelque chose. Mais je n’ai pas revu Cléo pour l’instant de toute manière. » Dis-tu en te laissant retomber dans le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: i ain't got time for your bullshit (adam)   Sam 24 Sep - 21:57

- ADAM & NINA
"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..."
Je n'aurais pas du être aussi dure avec lui, c'est ce que je me dis. Au final, il est assez grand pour savoir qu'il a fait une connerie et puis, qui suis-je pour la lui reprocher? C'est juste que c'est difficile pour moi de voir deux des personnes que j'aime le plus au monde, souffrir. Adam c'est mon frère, c'est lui qui a toujours été là pour moi, qui m'a soutenue dans les moments les plus difficiles. Et Erlina c'est mon amie, une amie en qui j'ai vraiment confiance et que je continue d'apprécier. Je n'ai pas encore eu l'occasion de la voir, j'avais envie de pouvoir discuter avec Adam avant mais pour ce qui est discuter, on repassera parce qu'on est plus occupés à s'en mettre plein la gueule en fait. "Est-ce que tu t’es demandée s’il y avait quelque chose à comprendre?" Oui, ça aussi je me le suis demandé. Y'avait peut-être rien à comprendre, c'était peut-être juste l'erreur de deux ivrognes (appelons les ainsi, ne fut-ce que de manière temporaire). Et y'avait peut-être rien à comprendre, surtout qu'il semblait pas vraiment comprendre ce qui c'était passé non plus. Fallait peut-être se rendre à l'évidence, c'était une épreuve qui était censée avoir lieu. Point. "J'essaie même plus de tenter de comprendre quelque chose, tout part en couille en ce moment." J'avais tenté de reprendre un ton à peu près normal même si j'étais toujours énervée. C'est vrai que les choses échappaient pas mal à mon contrôle en ce moment. Dans ma vie, autour de moi. Alors je pouvais facilement comprendre que c'était la même chose pour lui. Et puis, on en fait tous des conneries quand on a bu, c'est pas le premier ni le dernier à se marier à Las Vegas après avoir englouti des verres et des verres d'alcool. Moi aussi, sous l'effet de l'alcool, j'en ai fait des bêtises. Peut-être pas comme celle là mais ça m'est arrivé. "On ne planifie pas toujours tout dans la vie. Moi aussi je pensais me marier autrement mais j’ai fais un choix, enfin plus ou moins, et j’en assume les conséquences." Tel un adulte responsable et je pense que c'est ce que j'avais besoin d'entendre. De savoir que malgré ce qui c'était passé pour lui, il y faisait face. C'est le genre de choses qui peut facilement faire peur, qui peut donner envie de partir, de courir à toute vitesse, le plus loin possible. Mais le fait qu'il réagissait, avec du recul, de manière plus réfléchie, ça me rassurait, parce que même si il avait fait une erreur, il restait mon frère. Et je voulais pas le voir souffrir. "Je sais que les choses échappent parfois à notre contrôle tout comme je sais que c'était pas dans ton intention de faire du mal, que ce soit à Lina ou même à toi même. Je m'inquiète juste et j'ai pas envie que tu te retrouve entièrement seul." Mon ton se voulait assez froid mais, être seul, c'est ce qui lui arrivait en ce moment. Il avait notamment Erlina à dos mais qui pouvait lui en vouloir, elle avait le cœur brisé pour le coup. Et bon, c'est facile à briser, un cœur. Même si dans ce cas ci, je savais que c'était pas voulu. Une partie de moi allait envie de le prendre dans mes bras et le réconforter. L'autre partie de moi souhaitait lui passer un savon, même si ça ne servait à rien. C'était un adulte, et comme tout adulte, il savait parfaitement ce qui était juste ou ce qui ne l'était pas. Et puis, j'étais pas maman non plus. "Matthew se pose des questions et j’y ai répondu. Je n’ai pas cherché à me cacher, à lui faire croire à un conte, il sait la vérité. Comme toi il est déçu, comme toute cette ville il est déçu mais au moins je lui aurais appris à faire face aux conséquences de ses actes." Ce petit est d'une intelligence, j'en suis constamment surprise. Même si au final, ça ne m'a jamais étonnée. "Et non, je ne suis pas amoureux de Cléo. Elle m’a toujours attirée c’est vrai mais je n’en suis pas amoureux. Je ne peux cependant pas oublier que mon cerveau quand j’étais bourré a fait ce choix et cela doit vouloir dire quelque chose. Mais je n’ai pas revu Cléo pour l’instant de toute manière." Il se laissa tomber sur le divan. C'était peut-être le moment de lui dire ce que je ressentais par rapport à cette histoire. Qu'il ne me décevait pas, contrairement à ce qu'il pouvait penser. J'étais juste triste parce que je me mettais à leur place. À la place des trois: Adam qui foiré avec Erlina, qui maintenant, à le cœur brisé. Et je me mettais à la place de Cléo qui avait foiré aussi et qui avait brisé le cœur de son fiancé. Mon dieu, mais quelle histoire, j'avais moi-même du mal à y croire. "Contrairement à ce que tu peux penser, tu me déçois pas, j'ai juste peur pour toi." C'était un petit peu ma manière de tenter de le protéger même si je m'y prenais vraiment très très mal. Je laissais tomber mon sac sur le dos et je m'installais sur le divan, près d'Adam. J'étais énervée mais je m'étais un peu calmée, voyant la situation, entendant Adam exprimer ce qu'il ressentait. Et en fait, je pouvais pas vraiment lui en vouloir, je le savais et je pense qu'au fond, c'était pas vraiment contre lui que j'étais énervée. Enfin, bon, quand même un petit peu je l'avoue. Mais j'étais surtout énervée contre moi et contre le reste. "C'est compliqué comme situation parce que d'un côté, t'as rien voulu faire de mal, t'as juste bu et fait une bêtise et ça, ça arrive à tout le monde. Mais d'un autre côté c'est mal interprété parce que tu avais quelqu'un et que Cléo n'était pas seule non plus. Mais ça va s'arranger." Je tentais quand même d'être un peu réconfortante. Je tenais simplement. Je le regardais et je voyais bien qu'il était mal et quelque part, la haine que je ressentais quelques minutes auparavant était redescendue. Laissant place à de la compassion, de la tristesse et surtout, de l'incompréhension mais ça, c'était une toute autre histoire. "Décidément, rien ne va plus." Je soupirais et je laissais tomber ma tête sur le rebord du divan. Un geste de nana désespérée, qui en a marre et qui compte bien chercher une solution en fixant le plafond.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i ain't got time for your bullshit (adam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i ain't got time for your bullshit (adam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
picture of you :: FOUR YEARS, SIX MONTHS, TWO DAYS :: Don't you forget about me :: Rp-
Sauter vers: