AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la petite fleur bleue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: la petite fleur bleue.   Mer 5 Oct - 21:02


Rosalie Chapman

- la petite fleur bleue -


nom Chapman. prénom Rosalie. âge 32 ans. job/études Peintre, photographe; propriétaire d'une galerie d'art & professeur de peinture. origines Française par sa mère, américaine par son père. orientation sexuelle Hétérosexuelle. statut civil Célibataire. caractère Douce, sentimentale, impliquée, drôle, discrète, artiste, tête en l'air, empathique. groupe Peyton. avatar Gemma Arterton. crédits tumblr.

son père est un célèbre pianiste et sa mère une artiste peintre; ils se sont rencontrés à Paris alors qu'ils avaient tout juste vingt ans. la venue au monde de Lilly n'était pas programmée mais elle n'en était pas moins désirée. ✜ Lilly a grandi dans un univers artistique; elle a plusieurs cordes à son arc, une vraie touche-à-tout. ✜ les concerts de son père l'ont faite voyager à travers le monde, lui offrant un réel enrichissement personnel de part les différentes cultures et coutumes rencontrées. ✜ elle a un petit côté Brigitte Bardot; elle est bénévole dans différents refuges animaliers et abrite une vraie ménagerie chez elle. ✜ cinéphile / cinévore, elle est souvent fourrée dans les salles obscures; elle est incollable sur tout ce qui a trait au cinéma. ✜ c'est une grande romantique; un peu vieux jeu, elle aime qu'un homme lui offre des fleurs, lui ouvre la portière de la voiture, paye le restaurant... ✜ sportive et gourmande, elle a son petit rituel dominical avec les copains : le jog'brunch; le principe étant de courir AVANT de prendre le brunch. ✜ elle a cette sale manie de se ronger les ongles lorsqu'elle est anxieuse, mais c'est toujours mieux que de se ruiner la santé en fumant. ✜ en parlant de ça, elle ne fume pas, elle ne se drogue pas, elle est végétarienne et mange bio... mais question alcool, elle le tient très bien. ✜ elle est très attachée à sa bande de potes, sa deuxième famille, ses piliers.

Lakewood, ça représente quoi pour toi? c'est cette petite ville dans laquelle j'ai atterri vers l'âge de quatorze ans, après des années à voyager à travers le monde pour suivre mon père. d'abord la petite nouvelle solitaire, sans ami, que l'on regardait de travers dans le couloir du collège... puis la lycéenne populaire car j'étais pote avec les bonnes personnes. Lakewood m'a rendue plus forte, plus sûre de moi. cette ville m'a apporté beaucoup plus que mes voyages : des amis, des amours, des emmerdes. tout ce qui forge une adulte équilibrée. tu peux t'imaginer habiter ailleurs qu'à lakewood? en un sens oui, car j'ai presque passé la moitié de ma vie ailleurs que dans cette ville. découvrir le monde est un cadeau exceptionnel qui m'a permis d'être ce que je suis aujourd'hui : généreuse, solidaire et enthousiaste. mais est-ce pour autant que je souhaiterais quitter Lakewood pour retrouver mon ancienne vie? certainement pas. ici j'ai bien plus que ce que ne peuvent m'offrir Paris, Budapest ou Sydney : la stabilité.Tu es du genre casanier ou sorteur? ça dépend de la météo! je blague... plutôt sorteur. je n'aime pas rester seule enfermée chez moi, j'ai besoin d'être entourée de gens. ça ne veut pas pour autant dire que je fais la fête tous les soirs! mais je ne dis jamais non quand on me propose d'aller boire un verre. j'aime aussi profiter de ce que peut m'offrir la ville où je suis, en découvrir les moindres recoins, traîner dans les bouibouis... et j'adore partir à l'aventure, prendre un bon bol d'air frais loin de la ville. Quel est ton endroit préféré dans ce vaste monde? la maison de mes parents. nous voyagions trois semaines sur quatre par mois; la quatrième semaine, nous la passions dans notre maison à Lakewood. cette maison sent le bois des instruments de mon père, la peinture fraîche des tableaux de ma mère, les petits plats mitonnés par ma grand-mère... on s'y sent bien, tout simplement.

Quatre mai mille neuf cent quatre vingt quatre, naissance d’un bourgeon

Quelque part à Paris, en ce jour béni, naquit une petite fleur bleue. Rosalie s’appelait-t-elle, un hommage à cette arrière-grand-mère décédée pendant la seconde guerre mondiale. Elle ne pesait pas plus de trois kilos et comblait déjà de bonheur ses très jeunes parents. Ils avaient à peine vingt ans; deux tourtereaux rencontrés dans ce petit bar musical au coin d’une rue parisienne. Il était pianiste. Elle aimait s'enivrer des mélodies qu’il jouait, ses doigts caressant les touches de l’instrument. Elle était peintre. Il aimait sentir ses mains asséchées par la peinture glisser dans ses cheveux. On aurait pu croire à une amourette de jeunesse et pourtant, c’était bien plus que ça. Très vite, le pianiste devint célèbre. La petite famille se mit à faire le tour du pays, puis du continent, puis du monde. Ils vivaient d’amour et d’eau fraîche, bien que l’argent coulait à flot. Des gens simples, passionnés, généreux. Où qu’ils aillent, une bonne partie des recettes était reversée aux associations locales. Une belle source d’inspiration pour cette petite fleur sur le point d’éclore.

L’éclosion de la petite fleur bleue

Elle était jolie, fraîche et pétillante la petite Rosalie. On la surnommait affectueusement Lilly. Elle était l’ombre de son père, cette musicienne en herbe qui ne manquait aucun de ses concerts, se laissant bercer par les mélodies classiques du pianiste. Elle grandit dans un cocon artistique. Alors qu’elle savait à peine marcher, elle commençait déjà à caresser les touches du piano. Elle su peindre et dessiner avant même de savoir écrire. A l’âge où ses petits camarades s’initiaient aux langues étrangères, elle maitrisait déjà à la perfection le français, l’anglais et le russe. On disait d’elle qu’elle était une jeune fille accomplie. Touche-à-tout, elle se découvrit une passion pour le violon et très vite elle accompagna son père sur scène. Cette petite fleur, toujours vêtue de bleu, se nourrissait des encouragement de ses parents et des félicitations du public. Elle apprenait de ses erreurs, persévérait, grandissait… A l’école, elle aurait certainement fait fuir ses petits camarades. Intelligente, elle apprenait à une vitesse folle et ne semblait jamais rassasiée de connaissances. Mais elle ne connut pas l’école au sens propre; un bien ou un mal? C’est à elle de vous répondre. Les nombreux pays visités, les cultures, les coutumes, les gens… elle n’avait pas besoin d’être derrière un bureau pour apprendre. Elle était fière de pouvoir parler de ses amis brésiliens, russes, indiens… Peut-être ne les voyait-elle que très peu, mais c’était au travers des nombreuses lettres manuscrites échangées qu’elle entretenait ces amitiés solides.

Les jeunes années d'une artiste

La maison sentait le bois des instruments, la peinture fraîche, les petits plats mitonnés. Il faisait bon y vivre, dans cette maison. Une famille épanouie par tant d’années de voyages, mais désireuse de démarrer une nouvelle vie. Une vie plus stable, loin des avions, des hôtels et des concerts. Dans une ville où Rosalie pourrait se faire des amis avec qui elle échangerait non pas par lettres mais de vive voix autour d’un goûter. Elle avait quatorze ans lorsqu’ils s’installèrent dans la demeure familiale à Lakewood, après le décès du grand-père paternel. Ils cohabitaient avec la grand-mère, aux anges de pouvoir enfin profiter de sa petite famille. La jeune fille entra au collège, telle une extraterrestre. A cet âge, les ados sont impitoyables. Elle parlait plusieurs langues, maitrisait plusieurs arts, était douée en maths, récitait des poèmes de Baudelaire à la virgule près, excellait en athlétisme. En plus de ça, sa beauté faisait tourner les têtes des garçons. Alors elle fut exclue, isolée, regardée de travers dans les couloirs. Ses années collège furent douloureuses; elle trouva une échappatoire dans la peinture grâce à sa mère.
Puis vint le temps du lycée, qui fut une véritable consécration pour elle. L’image de la petite nouvelle lui collait certes encore à la peau, mais sans trop le vouloir elle sut s’entourer des bonnes personnes. Une bande de potes tous plus différents les uns que les autres mais qui partageaient un même point commun : l’amitié. Dans le groupe, Rosalie c’était la petite fleur discrète et fragile. Elle ne savait pas dire non et se retrouvait très souvent à faire les devoirs des autres. C’était la jolie fille assise dans un coin un bouquin à la main, celle qui dessinait en classe parce qu’après tout, elle connaissait ses leçons par coeur. Elle sut se faire toute petite pendant trois ans, à l’écart des problèmes mais entourée d’amis fidèles. Ce n’est que plus tard que la petite fleur bleue laissa place à la tigresse…

Après la pluie, le beau temps

Le lycée terminé, elle partit faire des études en histoire de l’art. Elle s’éloigna quelques temps de Lakewood, désireuse de faire un bout de chemin seule. Elle avait toujours vécu dans l’ombre de ses parents, bien que ses talents de violoniste lui aient permis de se forger une réputation. La jeune femme ressentait le besoin de voler de ses propres ailes, de voir de quoi elle était capable en tant qu’artiste. Car le naturel revient toujours au galop, elle entreprit un petit tour du monde en sac à dos. Une sorte de pèlerinage qui lui permit de revoir ses amis d’enfance. A l’époque elle finançait cette escapade en acceptant des petits boulots. Le plus souvent elle jouait du violon dans les grands restaurant pour distraire la riche clientèle. Cette nouvelle vision de la vie fit grandir son âme. Sa générosité n’en fut que décuplée, son art magnifié. C’est vers l’âge de vingt cinq ans que l’oiseau revint au nid, au terme de cinq longues et enrichissantes années de voyage. Fidèle à elle-même, elle ne coupa jamais les ponts avec la famille et les amis. De sa plume elle racontait ses péripéties à Bangkok, ses découvertes à Sydney, ses spectacles à Paris… C’est durant ces années qu’elle se découvrit une passion pour la photographie. Immortaliser ses voyages et ses rencontres sur papier lui paraissait essentiel. Ses photos dégageaient une vérité : la beauté de la vie, où que l’on soit, qui que l’on soit. Elle exposa d’abord dans des petites galeries pour le plaisir, puis de fil en aiguille elle se retrouva propriétaire de sa propre galerie d’art. Ses oeuvres plaisaient beaucoup et bientôt le nom de Rosalie Chapman fut sur toutes les lèvres. Reproduisant le même schéma que ses parents, l’argent coulait à flot mais la jeune femme n’en perdit pas sa bonté d’âme.

    Mon très cher Tom,

    La chaleur de ton corps, la douceur de tes lèvres, le rugueux de tes mains, les étincelles dans tes yeux, ton sourire quand je m’approche, tes bras quand je suis triste, tes éclats de rire, tes tendres baisers. Ton amour pour moi.

    Tout me manque, tu me manque.
    Ta petite fleur bleue.


pseudo/prénom Carole. âge 24 ans. où as-tu trouvé le forum? PRD. t'en penses quoi? I love it!. une remarque à faire?  

Code:
<taken>Gemma Arterton</taken> ¦ <name>Rosalie Chapman</name>



Dernière édition par Rosalie Chapman le Jeu 6 Oct - 12:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 23/09/2016
≡ messages : 351
≡ pseudo/name : Sarah/Sensible
≡ the face : Jason Dohring
≡ multinick : Une jolie anthropologue judiciaire
≡ disclaimer : LIZZOU&TI + tumblr

≡ studies/job : Ancien prof à quantico + barman aujourd'hui
≡ civil statute : éternel célibataire au coeur adopté
≡ home : FARRELL STREET 001
≡ your place :
Dans mon coeur:
 


Rp:
Erlina

MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Mer 5 Oct - 21:09

    OH MA JOLIE LILLY !! Ce titre lui vas bien si bien. Merci encore de tenter mon pré-lien. J'ai hâte qu'on fasse évoluer notre lien & attention personne ne fait de mal à ma Lilly !!

_________________



Et si ce jour là, au lieu de te regarder froidement t'éloigner et partir à tout jamais, je t'avais simplement couru après pour t'embrasser et te dire que je t'aimais ?. — blog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Mer 5 Oct - 21:26

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 22/09/2016
≡ messages : 782
≡ pseudo/name : Cla.LB
≡ the face : Alicia Vikander
≡ multinick : Grace Berry
≡ disclaimer : cranberry- TUMBLR

≡ age : 26
≡ studies/job : Fleuriste, elle possède son propre magasin " La fleur d'Irlande "
≡ civil statute : Célibataire et le cœur en miette
≡ home : Phillips Road Street
≡ your place : Ma fiche

My relationships:
 

MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Mer 5 Oct - 22:44

Bienvenue!!!♥

_________________
Une fille d’Irlande...
Une fleur d'Irlande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/[url=http://thefinalsong.forumactif.org/t68-les-plus-douces-melo
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Jeu 6 Oct - 7:57

bienvenue et bon courage pour ta fifiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 24/09/2016
≡ messages : 88
≡ pseudo/name : Petit Prince
≡ the face : Justin Timberlake

≡ studies/job : Futur chef d'entreprise
≡ civil statute : Célibataire, peut-être amoureux
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Jeu 6 Oct - 14:47

Bienvenue à toi :)

_________________



On dirait qu'on à tous un ange, on dirait bien qu'c'est toi. On dirait que dans ce monde étrange, on dirait que t'as toujours été là.— Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/http://thefinalsong.forumactif.org/t164-tu-veux-etre-mon-ami#183
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Ven 7 Oct - 10:09

Merci tout le monde!
J'ai hâte de pouvoir attaquer!
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   Ven 7 Oct - 11:27

tout est bon, je valide! I love you

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: la petite fleur bleue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
la petite fleur bleue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galiopée ☆ Petite fleur abandonnée [VALIDEE - JUMENT]
» L'atelier d'une petite fleur (presque) fanée qui défend les canards et les moustiques ♫
» [PNJ] Pour la petite fleur....
» Hécate - dis moi pourquoi tu pleures, petite fleur.
» LES FLEURS DE L’ARREE 1ère partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
picture of you :: FOUR YEARS, SIX MONTHS, TWO DAYS :: Don't you forget about me-
Sauter vers: