AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 back to the start (lucas/intrigue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: back to the start (lucas/intrigue)   Jeu 13 Oct - 21:42

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
Face au miroir, je vérifie que tout est parfait. Mes longs cheveux bruns tombent en cascade et encadrent mon visage fraîchement maquillé. J’ai veillé à ce que tout soit irréprochable. Le maquillage est soigné sans en faire trop, bien que techniquement, Halloween soit le seul soir de l’année où on peut ressembler à ce que l’on veut sans se faire juger. Mes cheveux sont magnifiques et ma tenue est au top. Quelle drôle d’idée d’avoir accepté d’aller à ce bal masqué. En plus déguisée, c’était pas l’idée que je m’en faisais, de ce bal masqué. Je m’attendais à devoir me pomponner, à ressembler à un espèce de bonbon rose. Non, au lieu de ça, je dois y aller déguiser. Entre nous, c’est pas que ça m’ennuie, au contraire, c’est cool et c’est amusant mais par moment je me demande si je suis pas un peu trop vieille pour tout ça. C’est la première fois depuis des lustres que je vais fêter Halloween à Lakewood. Mon téléphone sonne, ce qui signifie que mon taxi est là. Je souffle, je prend mon courage à deux mains et je sors de la maison. Je vérifie que tout est bon : téléphone dans le sac, porte fermée et le double des clé bien caché… juste au cas où ! Je monte dans le taxi et quelques minutes après, me voilà à l’entrée du bal masqué. Je soupire et je monte les escaliers. C’est le moment de rentrer dans la salle, avec mon masque, et de parler à de parfaits inconnus, danser avec des inconnus et boire avec des inconnus. En parlant de boire, je suis tellement stressée que je me dirige vers le bar directement pour attraper un verre et commencer la soirée dignement… Comme je le faisais quand j’étais adolescente. Je me balade dans la salle, je regarde un peu tout ces inconnus qui dansent, qui parlent. Quelle tristesse d’être seule ce soir, de ne pas être accompagnée. Et surtout, de ne pas savoir où sont mes copines, évidemment. Les minutes passent, tout comme mon verre. Il se vide, petit à petit. J’attends, un sms, un appel, j’attends. Toujours, je passe ma vie à attendre on dirait. Et j’en vient même à en avoir un peu marre d’attendre, mais c’est ainsi. Et puis, mon téléphone vibre. Seulement, le temps de m’en rendre compte et de le trouver, j’ai raté l’appel de ma meilleure amie. Je m’éclipse donc sur l’un des nombreux balcons après être allée reprendre un verre. Je retire mon masque, je m’assieds et je tente d’appeler mon amie, de manière désespérée. Une fois, deux fois, trois fois. Sans succès. Il commence à faire froid, d’un coup, je regrette de ne pas avoir pris de veste. "Et puis tant pis.." Je soupire et je me relève. Après avoir bu une gorgée, je tente de retourner dans la salle. Sauf que l’étourdie que je suis n’a pas vraiment fait attention et manque donc de bourrer dans quelqu’un. "Pardon, j’ai failli te rentrer dedans." Après m’être excusée, je lève les yeux et là, je me rends compte que je suis tombée nez à nez avec un fantôme. Littéralement. Mais au sens figuré quand même, pas un vrai fantôme ou quelqu’un déguisé en fantôme (ça peut prêter à confusion, surtout un soir comme celui-ci). Ma parole. J’en perds mon français. Retomber sur quelqu’un qu’on a pas vu depuis des années ça surprend toujours. Surtout lorsqu’il s’agit de la personne sur laquelle on a crushé pendant des années. Triste vie. "Lucas ?" Non, je ne m’en remet pas.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Ven 14 Oct - 21:23

My mind is up and away
“Back to the start”
J
e pensais vraiment passer une soirée tranquille ce soir, une pizza, de la bière, accompagné d'un bon vieux film d'action... Bref rien de mieux pour quelqu'un qui désire rester seul.. Depuis mon retour à Lakewood, j'avais beaucoup de mal à m'intégrer de nouveau, toujours pris au piège par des souvenirs qui me hantaient depuis des années maintenant. Lorsque je prenais mon courage à deux mains, incité par de vieux amis à sortir de ma tanière, je finissais toujours par rentrer chez moi.. Mon deuil ? Je ne savais pas vraiment si je l'avais fais, je ne pensais pas, mais il fallait bien le faire un jour ou l'autre pour pouvoir aller de l'avant et construire une nouvelle histoire, une nouvelle ligne sur le récit de ma petite vie. Alors posé sur mon canapé, je sentis mon portable vibrer... Une vieille amie qui m'incita à me bouger le cul et me rendre au bal masqué d'halloween. D'ailleurs elle mit à peine cinq minutes pour se rendre à ma porte d'entrée, costume et boîte de maquillage en main.. Je la regardai.. " Je crois qu'il est l'heure de me faire une petite beauté.. " Léger soupire, je la laissai rentrer et voilà qu'après une petite heure passée dans la salle de bain, j'étais transformé. Il ne fallut pas une seconde de plus pour qu'elle m'embarque dans sa voiture direction de le bal.. Je grimpai les escaliers, observant la foule déjà présente sur les lieux.. Premier réflexe ? Le bar.. Je fis un signe à mon amie et je partis me prendre un verre d'alcool. En moins de temps qu'il n'en fallait, le premier verre disparu et sans attendre je m'en servis un autre.. Toujours en train de regarder les autres, je fis quelques sourires de politesse aux personnes présentes à mes côtés avant de m'éloigner.. Trop de monde d'un coup ? Oui un peu.. J'avais une soudaine envie de prendre l'air histoire de m'aérer l'esprit, et puis ce costume me me foutait des coups de chaleur.

Toujours mon verre en main, je pris la direction d'un des balcons de la salle, celui qui avait l'air d'être libre en tout cas.. Alors que je pénétrais à l'intérieur, une personne me rentra limite dedans.. " Je sais que je suis du genre discret, mais à ce point.. " Je lui souris sans pour autant voir son visage à ce moment là.. Mais lorsque ses yeux se pointèrent sur moi, j'eux cette sensation... Celle de revoir une personne que je connaissais depuis toujours. Je mis un certain temps avant de mettre un nom sur son visage, mais elle non, elle me reconnu assez rapidement.. " Euh... Oui et vous ?.. " Je tentais par tous les moyens de mettre un nom sur ces beaux yeux.. D'ailleurs se fut grâce à eux qu'un nom m'apparut d'un coup.. " Ni...Nina ?.. " Oui j'en étais sûre, cette fille que je gardais lorsqu'elle était plus jeune était devenue une magnifique jeune femme.. Se fut la première fois depuis la mort de ma femme, que je ressentis une si forte émotion en posant mes yeux sur quelqu'un. Mes yeux parcourant sa silhouette.. " La petite Harper est devenue une vraie femme dis moi ! " Lorsqu'elle était beaucoup plus jeune, elle n'avait d'yeux que pour moi, mais on avait plus de six années d'écart et à l'époque c'était énorme.. " T'as l'air de crever de froid... Attends.. " D'un geste rapide je ôtai ma veste pour la lui mettre autour de ses épaules.. " Sinon qu'est-ce que tu deviens depuis toutes ces années ? Ca fait si longtemps.. A chaque fois que j'avais l'occasion de revenir sur Lakewood, toi tu étais partis vers d'autres horizons.. "
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Ven 14 Oct - 22:22

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
Est-ce que vous vous souvenez de la première personne sur laquelle vous avez été en crush ? Ça peut sembler bête, bizarre ou tout ce que vous voulez mais bien que j’étais jeune, très jeune, voir très petite en réalité, je m’en rappelle comme si c’était hier. Et pourtant, à sept ou huit ans, on connaît quoi de l’amour ? Certes, en vieillissant, on a une notion totalement différente mais quand même. Et quand j’étais ado ? N’en parlons même pas. Vous savez cette période où vous grandissez, vous êtes paumés, vous vous cherchez un peu. Bah non, en fait, j’étais encore dans cette période ‘’hé, tu sais que je suis amoureuse de toi depuis que j’suis gamine’’. Eh bah ouais. Et pourtant, j’en savais rien, je connaissais rien à l’amour. Mais bon, en réalité, j’ai beau avoir vingt-sept ans j’en sais plus aujourd’hui qu’à l’époque. Si ce n’est que ma vie amoureuse est d’un pathétique. "Je sais que je suis du genre discret, mais à ce point.." Je ricane. Je fais jamais attention à rien, je fonce même dans des portes alors bon, une fois de plus c’est quoi ? Je me rappelle d’un jour, au lycée, ou je me suis prise la porte d’un casier dans la face. En réalité, elle s’est ouverte au moment où je passais. Après tout, les excuses sont faites pour s’en servir. Néanmoins, j’avais relevé les yeux et au moment où je m’étais aperçue de l’identité de la personne dans laquelle j’avais foncé, je fût clouée au sol. Littéralement. Retour des années en arrière ! On prend de l’âge. "Euh... Oui et vous?.." Et puis, il avait réfléchis et, avant que je ne puisse dire un mot, il en était venu à la bonne conclusion. Bingo. "Ni...Nina?.." Si j’avais eu un porte-voix, j’aurais probablement crié au monde ‘’purée les gars, il se souvient de moi.. CHAMPAAAAAGNE !’’. Héééé ouais. Je me sentais conne tout d’un coup, je sais pas trop pourquoi. Je ne pût m’empêcher de rétorquer un léger ‘’dans le mille’’. La palme d’or de la nana la plus débile me revient, sans le moindre doute ! "Dans le mille !" C’est sûr qu’à ce moment là j’aurais pas aimé être quelqu’un d’autre. On arrête tout, c’est bon, ça doit être un signe du destin qui va me rappeler à quel point j’étais heureuse et insouciante lorsque j’étais adolescente. Parce qu’on peut dire que pour un premier coup de cœur, il avait bien duré. Ça avait commencé à s’estomper quand il était parti. Bien évidemment ça m’avait pas empêché de vivre ma jeunesse à fond. J’étais une foutue fêtarde, cela va sans dire que j’ai profité de ma jeunesse comme il se devait. Et je réalisais d’un coup, que ma jeunesse c’était arrêtée lorsque je m’étais mise en couple. "La petite Harper est devenue une vraie femme dis moi !" J’avais envie de me planquer, je devais probablement être entrain de rougir. Quoi qu’avec du maquillage, en réalité, ça ne se voit pas. Tant mieux d’ailleurs. "On a tous bien grandit depuis cette époque !" Je ricanais encore légèrement. Signe de stress. Léger le stress. Mais stress quand même. D’ailleurs, quand je ricane, c’est que je stress très souvent. Et plus je ricane fort, plus je suis stressée, c’est ainsi. Bon, en l’occurrence, y’avait pas vraiment de raison d’être en état de stress mais quand même. Bien que j’étais légèrement surexcitée tout d’un coup (les retrouvailles, tout ça, tout ça), un frisson me parcourut. Il faisait froid. Et en même temps, je sortais très légèrement vétue. C’était un peu ma faute aussi. Ce que, d’un coup, Lucas semblait remarquer. "T'as l'air de crever de froid... Attends.." C’est qu’il continuait à marquer des points décidément. Il déposa sa veste sur mes épaules. Cette soirée était étrange. Mais pas déplaisante, qu’on se le dise ! "Merci.." J’avais légèrement sourit et puis, durant une fraction de seconde, je regardait ailleurs. C’était tellement joli Lakewood. On avait beau dire ce qu’on voulait, Lakewood c’était chez nous. J’avais voyagé. J’étais toujours rentrée. C’était comme une évidence. Mais si j’avais aimé New York. Paris. Londres. "Sinon qu'est-ce que tu deviens depuis toutes ces années ? Ca fait si longtemps.. A chaque fois que j'avais l'occasion de revenir sur Lakewood, toi tu étais partis vers d'autres horizons.." C’est vrai que ça faisait très longtemps. On avait du se rater à chaque fois, ça devait être bizarre pour lui de rentrer et d’entendre que moi j’étais partie, une fois de plus. Dans le sens contraire, ça m’aurait fait bizarre aussi. Sauf que malheureusement, je ne savais pas vraiment où il allait. Et de toute façon, je n’avais jamais eu l’occasion de mettre les pieds à Los Angeles. Alors c’était réglé au final. Et puis, c’était tout ce que je savais, qu’il était parti pour la Californie, vivre ses rêves on va dire. Ce que j’avais fini par faire, moi aussi. "Je suis make up artist et c’est vrai que, grâce à mon boulot, j’ai énormément voyagé, j’ai passé quelques belles années à l'étranger. Tu sais, ce fameux truc de "vivre ses rêves" et pas rêver sa vie, aujourd'hui, je vis pour mon boulot parce que c'est la seule chose qui me rend heureuse. Et toi ? Los Angeles et tout ça ?" C’était un méchant retour en arrière cette soirée. Mais c’était assez génial en fait. Finalement, je ne regrettais pas d’être sortie. Parce qu’entre retomber sur Lucas et déprimer seule, avec de la glace et un film, mon choix aurait vite été fait.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Sam 15 Oct - 21:39

My mind is up and away
“Back to the start”
N
ina Harper... Un nom qui resonnait dans ma tête après tant d'années.. Chacun avions fait nos vies, chacun avions écrit notre propre parcours, oubliant l'autre au fil du temps qui passait. Oui je l'avais oublié depuis toutes ces années, j'avais fait ma vie, réaliser mes rêves, rencontrer une femme que j'aimais plus que tout... Bref, en aucun cas je pensais retrouver cette petite fille que je gardais afin de me faire un peu d'argent. Je m'étais beaucoup rapproché de celle-ci, l'aider à faire ses devoirs, lui donner son goûté, l'occuper... J'avais passé des heures entières avec elle.. Oui elle était tombée amoureuse de moi à son plus jeune âge, elle faisait tout pour rester avec moi, elle était si mignonne quand on s'en rappelait. A l'époque j'étais plus âgé, j'étais en pleine adolescence alors qu'elle n'était qu'une jeune fille.. Je la considérais comme la petite soeur que je n'avais jamais eu, mais là en la revoyant, ce n'était pas du tout ce genre d'idée qui me traversait l'esprit pour tout avouer. Oui en la contemplant de plus près, elle était devenue une vraie femme.. Des formes parfaites, un visage d'ange, un sourire à en faire pâlir plus d'un.. Je ne la voyais plus comme le portrait que je me faisais d'elle à l'époque..

Je la voyais rougir à mes propos, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à cette réaction.. Lorsqu'on revoyait une personne du passé, on ne pouvait passer à côté de l'idée de se retrouver à une autre époque.. Nous étions redevenue comme des gamins face à face.. A la différence que je ne la voyais plus comme cette petite gamine qu'elle était.. Non... C'était complètement bizzare pour tout dire. " Oui on a bien grandis, enfin surtout toi... T'as tellement changé.. " Je ris légèrement avec elle pour le coup... Parce que oui je me sentais un stressé pour le coup alors que je ne devrais pas. Moi qui d'habitude me montre impassible envers n'importe quelle fille, là, c'était complètement différent.. Après avoir enfilé ma veste au dessus de ses épaules, j'avais envie de savoir ce qu'elle a pu devenir depuis tout ce temps.. Quand il nous reste qu'une image d'une jeune adolescente, on a toujours envie de savoir ce qu'elle a pu devenir. Elle avait l'air d'ailleurs d'avoir réalisé ses rêves et j'étais vraiment content pour elle... Elle qui a eu un passé assez difficile, la voir aussi sûre d'elle, ce genre de femme accomplie.. " A ce point là nous sommes pareille... J'ai réalisé mon rêve moi aussi, après mes études à Los Angeles, j'ai été recruté comme footballeur professionnel et je suis partis à Cleveland.. J'ai rencontré une femme superbe d'ailleurs entre temps.. Mais voilà tous rêves ont une fin j'ai l'impression. " Oui j'ai toujours eu du mal à parler du décès de ma compagne, encore aujourd'hui... Peu de personnes sont au courant de ma vie, de mes peines, de mes joies.. Mais ne sachant pourquoi, me sentant sûrement à l'aise avec elle, j'ai parlé de ma femme, chose que je ne faisais jamais dans une conversation. Je posai ma main sur son son épaule.. " Mais j'espère que ton rêve va durer encore longtemps miss Harper ! " Je lui souris, j'étais vraiment content qu'elle puisse réaliser ses propres rêves tout comme j'ai pu le faire par le passé. " Et niveau sentimental ? Oui je sais bien que j'étais ton petit coup de foudre il y a bien longtemps.. D'ailleurs en y repensant c'était assez drôle pour une petite fille de moins de 10 ans.. " Je ris, ça faisait si longtemps que je me sentais aussi bien en la présence d'une personne.. Je me sentais moi même tout simplement. [/color]
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Dim 16 Oct - 14:46

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
Les années étaient passées. De manière rapide, elles s’étaient succédées et mon enfance, mon adolescence, me semblaient tellement loin d’un coup. Mais là, je faisais un bon de dix ans dans le temps. Un retour en arrière inattendu. Qui ne me déplaisait pas pour autant. C’était un de ces moments où on se sent troublés, heureux mais malheureusement troublé. " Oui on a bien grandis, enfin surtout toi... T'as tellement changé.." J’avais changé oui mais en même temps, je ne trouvais pas que j’avais autant changé personnellement. Et lui aussi avait bien changé. Mais il restait l’homme que j’avais admiré et pour qui j’avais eu mon premier gros coup de foudre. Et probablement le plus gros coup de foudre possible. Bon, en dehors d’Aaron probablement mais c’est une histoire totalement différente. Et je ne saurais dire si ça vaut la peine de s’y attarder ou non. Ça s’appelle être dans le flou et être totalement perdue. " A ce point là nous sommes pareille... J'ai réalisé mon rêve moi aussi, après mes études à Los Angeles, j'ai été recruté comme footballeur professionnel et je suis partis à Cleveland.. J'ai rencontré une femme superbe d'ailleurs entre temps.. Mais voilà tous rêves ont une fin j'ai l'impression." C’est ce que j’avais toujours admiré chez lui, il avait pris la décision de partir, de réaliser ses rêves et c’est peut-être ce qui m’a poussé à avoir encore plus envie de le faire moi aussi. Mais ce qu’il avait dit, en dernier lieu, m’avait un peu fait mal. Les rêves ont tous une fin. Et si c’était vrai ? C’est une question que je m’étais déjà posée il y’a un moment mais c’est une question dont je ne voulais absolument pas avoir de réponse. J’espérais, au fond de moi, que ne viendrait jamais ce jour où je devrais arrêter de vivre de ma passion, de mes rêves. Terrifiée à l’idée qu’on m’enlève aussi cette part de rêve qui avait fait de ma vie un véritable paradis. Cette seule chose que l’on ne m’avait pas retirée au cours de ces dernières années et qui me permettait d’en oublier ce qui n’allait pas. " Mais j'espère que ton rêve va durer encore longtemps miss Harper !" Je souris, comme une abrutie. Quelques secondes s’étaient passées entre ma peur de voir mes rêves s’effondrer et le moment où il avait posé sa main sur mon épaule, qui ce me fit frissonner d’un coup. Bon, je peux aussi bien remettre ça sur le fait qu’il faisait très froid ? "Que sont devenus tes rêves maintenant que tu es rentré à Lakewood ?" C’était un petit la question que je me posais tout d’un coup. Qu’est ce qui avait pu changer pour qu’il passe de footballeur pro, amoureux, pour qu’il ne rentre à Lakewood d’un jour à l’autre ? Je semblais m’avancer alors que je n’étais même pas sûre que son retour était définitif. C’était quelque chose que j’avais vécu, je me demandais toujours si je rentrais à Lakewood de manière définitive ou non. L’occasion que j’avais eue de voyager, avait été incroyable. C’était le rêve de toute une vie. Mais j’avais finit par faire mon choix. Après avoir vu du paysage, j’avais eu besoin de rentrer. Me poser. Et démarrer une vie de famille. Tout seule au début. Et puis j’avais rencontré Aaron et c’était passé, cette envie d’avoir des enfants etc. Sauf que là, je me retrouvais seule, encore. Sans le copain. Sans les enfants. Et je regrettait cette décision d’avoir voulu rester. " Et niveau sentimental ? Oui je sais bien que j'étais ton petit coup de foudre il y a bien longtemps.. D'ailleurs en y repensant c'était assez drôle pour une petite fille de moins de 10 ans..." Il avait pas oublié. J’en étais ravie. Méchamment ravie dans un sens. Quand au niveau sentimental, je ne savais pas trop quoi répondre à vrai dire. C’était compliqué. Bizarre et compliqué. Et je me perdais encore plus dans le travail pour en oublier à quel point c’était un champ de bataille, ma vie sentimentale. Love is a battlefield. "Humm..." Petite réflexion. Ma vie sentimentale. "C’est vrai qu’à l’époque j’étais folle de toi, une vraie gamine amoureuse, comme on peut penser l’être lorsqu’on est aussi jeune." Sur le coup, je ne m’en étais pas rendue compte mais cette phrase avait ce petit quelque chose de déprimant. Dit ainsi, ça semblait vouloir dire ‘’je pensais avoir été amoureuse, dieu merci c’était y’a longtemps’’. Quelle conne. J’étais troublée, voilà tout. J’allais probablement continuer à déblatérer des conneries sans réel sens. Quand j’étais troublée, j’étais carrément débile. Et ça aussi, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. Où est passée la Nina, qui, y’a dix minutes encore, disait que l’amour c’était de la vraie merde ? "Un champ de bataille. Ma vie sentimentale est un champ de bataille. Je me perd dans le boulot pour pas y penser. Et la tienne dit moi ? Est-ce qu’il y’a une madame Lucas Flanigan quelque part dans ce vaste monde ?" Cette phrase, c’était un peu l’histoire de ma vie d’une certaine manière, quand j’étais plus jeune, je ne cessai de lui répéter ‘’tu verras, un jour je serais ta femme’’. Est-ce que je le pensais réellement ? Oui, mais une part de moi, à l’époque, savait que c’était une pure utopie. Surtout qu’à l’époque, la différence d’âge était bien plus conséquence qu’à présent. C’était d’un coup, moins choquant. Alors qu’à l’époque, un monde nous séparait. Mais que voulez-vous ? Je m’accrochais parce que j’ai toujours eu cette certaine ambition. Et de toute façon, je finissais toujours par avoir ce que je voulais. Sauf lui, j’ai jamais réussi. C’était même carrément la plus belle perte. La plus triste dans un sens et la plus tragique, parce que, lorsqu’on est aussi jeune, on ne voit pas la vie telle qu’on la voit en grandissant. À vingt-sept ans, je comprend des choses que je ne comprenait pas à dix-sept ans. Et dieu m’en voit rassurée.

(1000 mots s'il vous plaît...)

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Dim 16 Oct - 17:44

My mind is up and away
“Back to the start”
L
akeview... Une ville ou j'avais vécu tant de chose, mes premiers amis, mes premières fêtes, ma première relation amoureuse.. Le début du récit de mon histoire partait d'ici, cette ville qui était sûrement la plus importante à mes yeux. Lorsque je suis revenus ici il y a peu de temps, j'ai ressentis comme une bonne sensation, comme si ma tête me disait que c'était ici que je devais repartir de zéro et ainsi écrire un nouveau chapitre. Lakeview me réservait pas mal de surprise, le destin a voulu que je tombe sur Nina après toutes ces années, qu'on se retrouve seul, à cet instant précis, alors que je n'étais pas vraiment partant pour participer à cette soirée.. Elle avait l'air d'avoir réaliser ses rêves et pour ça, j'étais fier d'elle, elle le méritait car c'était une fille en or. Ca me faisait bizarre de me retrouver face à elle, je ne ressentais plus la même sensation que lorsque j'étais en sa présence des années auparavant, non, je me sentais limite intimidé et gêné... Enfin bref c'était un peu indescriptible. Que sont devenus mes rêves ? Au fond d'un gouffre sans fond ? Parties en fumée en même temps que ma femme ?.. Je ne savais pas vraiment comment répondre à cette question. Passant une main sur ma nuque, chose que je faisais à chaque fois que j'étais perplexe.. " Euh.. Disons qu'il était temps pour moi d'en réaliser de nouveaux et quoi de mieux pour ça que de retourner à sa ville natale.. J'ai du mettre un terme à ma carrière malheureusement."

Lorsqu'elle me répéta qu'elle était folle de moi à l'époque, je ne pus m'empêcher de rire.. " C'était plutôt mignon en y repensant.. " Chacun avait eu son premier coup de foudre à une époque.. Moi c'était ma prof d'histoire mon coup de foudre.. Un vrai canon de beauté alors que j'avais 12 ans.. Dès qu'elle me regardait je devenais aussi rouge qu'un feu. Bon je devais bien avouer qu'en parlant de la vie sentimentale j'aurais du me douter qu'elle veuille me retourner la question. Le visage de ma défunte femme m'apparut en pleine figure... Elle m'a toujours dit de refaire ma vie.. Que j'allais rencontrer une superbe femme.. Que la bonne sera celle qui me fera l'oublier un peu plus.. Finissant mon verre d'un trait, je posai celui-ci sur le sol avant de me diriger vers le rebord du balcon, observant la ville ainsi que l'horizon. " Il y en avait une oui... Mais c'est du passé.. Enfin je suis veuf Nina.." Tadaa, elle aurait fini par le savoir un jour ou l'autre de toute façon, alors autant tout déballer en cette belle soirée. " Voilà pourquoi j'ai mis fin à ma carrière... J'ai mis un terme à mon rêve pour réaliser le sien avant que la maladie ne l'emmène. " Je souris dans la vide tout en regardant face à moi. " Et je ne l'ai jamais regretté. " Je posai à nouveau mes yeux sur la jolie brune qui avait l'air de boire mes paroles. Je lui souris à nouveau.. " Je pense que Lakeview est le meilleur endroit pour tout recommencer.. Et quoi de mieux que de passer une soirée en si charmante compagnie. "
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Dim 16 Oct - 18:58

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
Qui aurait cru que cette soirée allait débuter de cette manière ? Que j’allais retomber sur une personne du passé. Ouvrir les portes du passé, ça peut avoir du bon par moment. Comme ce soir. Je lui avait demandé ce qu’étaient devenus ses rêves. Une question compliquée. Des réponses compliquées. "Euh.. Disons qu'il était temps pour moi d'en réaliser de nouveaux et quoi de mieux pour ça que de retourner à sa ville natale.. J'ai du mettre un terme à ma carrière malheureusement." Il avait mit fin à sa carrière, délibérément. C’était carrément dingue ça. Je ne pourrais pas tout laisser tomber, vraiment pas. J’aime tellement ce que je fais. C’est ce qui me rend heureuse. Mais parfois, revenir à zéro c’est pas plus mal. Au final, j’avais un peu tout abandonné moi aussi lorsque j’avais décidé de revenir à Lakewood définitivement. Après avoir bossé pour le cinéma, pour la télé, j’ai eu besoin de me poser. A vingt-quatre ans. Par moment je regrette. Par moment non. "Je vois ce que tu veux dire, de retour à zéro ?" Repartir à zéro, parfois la meilleure solution. J’étais vraiment partagée quant à mon idée de retour à la maison, de reprendre ma vie à zéro. Même si Lakewood était ma maison, j’avais trouvé une nouvelle maison en étant à Londres, Paris, New York. Chez moi, c’était un peu partout. J’avais pris du plaisir à voyager, rencontrer du monde et vivre mes rêves. Mais c’était un chapitre en partie clôt. Ça c’était terminé au moment où j’avais voulu concilier vie de famille (inexistante) et vie professionnelle (mes rêves). "C'était plutôt mignon en y repensant.." Il n’avait pas pu s’empêcher de rire. Et moi non plus. Et c’est vrai que c’était mignon. J’étais tellement bornée à l’époque. Quand j’avais quelque chose en tête, il me le fallait. Un point c’est tout. Dix ans plus tard, c’est encore pareil. Je n’avait plus pensé à ça depuis des années et tout d’un coup, et là, ce soir, face à lui, j’y repensais à nouveau. "J’étais bornée à l’époque quand même." À l’époque, seulement à l’époque ? Je rigolais sur le moment avant d’ajouter qu’en réalité, je l’étais toujours. "En fait… c’est quelque chose qui n’a pas changé !" Je rigolais. J’étais tellement butée. Butée mais d’une logique sans faille, malheureusement. Et cette fameuse logique, j’allais encore la regretter, je lui avait demandé comme était sa vie sentimentale sans me douter un seul instant qu’il allait me dire qu’il était veuf. "Il y en avait une oui... Mais c'est du passé.. Enfin je suis veuf Nina.." Ah, bravo Nina. Vraiment. Sur le coup, on peut pas dire que j’avais géré. Au contraire. Son retour à zéro ne m’étonnait donc pas. J’aurais probablement fait pareil. Vous pourriez vous imaginer rester là où vous avez vécu tout ces souvenirs ? Vous dire que la personne que vous aimiez n’est plus là, continuer à vivre dans la même maison, le même appartement ? J’aurais pas cette force la. "Voilà pourquoi j'ai mis fin à ma carrière... J'ai mis un terme à mon rêve pour réaliser le sien avant que la maladie ne l'emmène." Ça me fendait le cœur. Je suis un véritable bébé, je pense que j’aurais pu me mettre à pleurer dans la seconde. Je m’en voulais de lui avoir posé la question. "Et je ne l'ai jamais regretté." J’écoutais, avec attention. Et puis, lui qui était dos à moi, se retourna et me fit un sourire. J’étais bouleversée, littéralement. "Oh mon dieu… Je suis désolé, j’aurais pas dû te demander ça." Je savais pas quoi dire de plus. J’étais debout, j’avais pas bougé d’un pouce depuis un paquet de secondes. De minutes peut-être ? J’avais plus trop la notion du temps après avoir entendu ce que j’avais entendu. "Je pense que Lakevwood est le meilleur endroit pour tout recommencer.. Et quoi de mieux que de passer une soirée en si charmante compagnie." Lakewood avait été une bonne solution pour moi aussi après tout. J’étais ravie qu’il finisse par revenir au final, moi qui pensait ne jamais le revoir de toute ma vie, j’étais surprise, heureuse, effondrée, enfin, je passais un peu par tous les stades possible là maintenant. Je souris aussi et je me rapprochais un peu du rebord du balcon à mon tour. C’est dingue comme Lakewood est une magnifique ville. "C’est vrai que c’est une belle soirée, en bonne compagnie !" Tour à tour, j’avais balayé l’horizon du regard avant de reposer mon regard sur Lucas. J’étais vraiment contente de le retrouver. Je lui sourit, de nouveau et je passais de nouveau ma main dans mes cheveux. J’étais très troublée par sa présence, par son retour. Troublée mais ravie. Allez, parlons de sujet plus drôle que le décès de sa femme, parce que ça c’est triste. J’avais vraiment le cœur brisé. Je pouvais pas m’empêcher de me mettre à sa place. Je posais mes mains sur le rebord du balcon et je regardais l’horizon. "T’es de retour depuis longtemps ?" Oui, d’une certaine manière ça m’intéressait de le savoir. C’était peut-être le destin ?

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Dim 16 Oct - 20:08

My mind is up and away
“Back to the start”
L
Pourquoi lui avais-je tout dis ? Ca devait être de superbes retrouvailles, de la joie, des sourires, une complicité retrouvée, Bref... Mais voilà j'étais le roi semble t-il pour gâcher une soirée.. Reste avec moi et vous aurez envie de vous procurer une corde histoire de mettre fin à vos jours le plus vite possible. Oui depuis cet horrible événement, j'avais encore beaucoup de mal dans les relations sociales, je n'étais plus aussi doué qu'avant malheureusement. Mais voilà, pour la toute première fois, je ne décidai pas de partir après avoir raconter mon passé... Moi qui d'habitude filait afin de ne pas foutre en l'air une soirée de plus.. Ce soir non, sans vraiment savoir pourquoi, j'avais envie de rester aux côtés de Nina, je me sentais bien en sa présence, son attitude me faisait sourire, et sa positivité avait l'air de fonctionner sur moi. " Et encore, bornée n'est qu'un faible mot.. Je n'ai jamais connu une fille aussi têtue que toi. Mais ça t'as permis d'avoir ce que tu voulais à chaque fois ! " Je ris.. Oui lorsqu'elle voulait quelque chose, elle finissait toujours par l'avoir, c'était une fille très maligne pour son âge et sa persévérance était à toute épreuve. Nina finit par s'excuser, même si ce n'était pas du tout de sa faute.. " T'en fais pas... Tu n'aurais pas pu deviner après tout. " Je l'observais se poster à mes côtés, dans sa tenue ravissante, voyant ses yeux balayer également l'horizon.. J'avais envie de stopper cet instant pendant des heures. Mais bon il était l'heure de changer de sujet, je ne voulais pas plomber l'ambiance et gâcher la soirée de la jeune Harper. Alors que j'allais dériver sur un autre sujet, Nina prit la parole en première. Elle me demanda si j'étais de retour à Lakeview depuis longtemps.. Je souris tout en tentant de changer d'état d'esprit et de ne plus avoir ces idées noires qui me hantaient déjà durant mes longues nuits seul. " Depuis quelques semaines... J'ai acheté un appartement... Mais je ne suis pas beaucoup sortis de ma tanière depuis.. " Je lui souris à nouveau.. " J'ai trouvé un poste de barman dans le centre histoire de m'occuper un peu, j'ai reçu une offre pour devenir coach de l'équipe de foot du lycée... On verra bien ! "

Me tournant vers elle, je lui tendais mon bras avant de la regarder droit dans les yeux.. " Et si on allait profiter de cette soirée ? Ce soir t'es ma cavalière masquée.. " J'attendis à peine sa réponse pour l'entraîner à l'intérieur de la salle où toute la foule se trouvait.. Nous dirigeant vers le bar, je nous servis deux verres alcoolisés avant de trinquer avec elle. " A ces retrouvailles.. A cette soirée.. Qui j'espère ne sera pas la dernière miss Harper. " Lui faisant un clin d'oeil je bus une gorgée tout en fixant son regard perçant. Observant la piste de danse je repris.. " Et si le temps d'une soirée, nous oublions ce champ de bataille que sont nos vies sentimentales... M'accorderiez vous cette danse ? " Oui ce soir, une première, j'avais envie d'oublier mon passé, voulant tout simplement profiter de l'instant présent avec cette ancienne connaissance. Est-ce le destin qui nous a, après plus de dix ans, rapprocher à nouveau ? Peut être bien... Peut être était elle à nouveau sur mon chemin pour une bonne raison.. Peut être avait-elle un rôle à jouer dans ma nouvelle vie.. [/color]
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Lun 17 Oct - 0:37

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
C’était un agréable petit moment que je vivais sur ce balcon. C’était une bonne chose de retomber sur lui, j’étais vraiment heureuse. J’arrêtais pas de me le répéter et de me dire d’arrêter de constamment sourire ainsi, ça devait me donner un petit air de psychopathe. Ça donnait l’impression de tourner une publicité pour un dentifrice. "Et encore, bornée n'est qu'un faible mot.. Je n'ai jamais connu une fille aussi têtue que toi. Mais ça t'as permis d'avoir ce que tu voulais à chaque fois !" Il avait rigolé, moi aussi. C’était bien vrai, j’arrivais toujours à avoir ce que je voulais, même encore maintenant. Dans l’immédiat, je voulais un tas de chose, même moi j’étais perdue. D’un coup, je repensais aux formulaires d’adoption que j’avais envoyée. Je continuais de sourire et je penchais la tête, comme si regarder mes pieds allait m’aider. Mes cheveux retombaient devant mes yeux, j’en profitais pour dégager mon visage avec les deux mèches qui l’encadraient. "Ah oui, ça c’est bien vrai même si, là maintenant, je ne sais plus trop ce dont j’ai envie." Perdue, j’étais perdue, littéralement. Et lui aussi devait l’être étant donné ce qu’il avait récemment (je suppose) vécu. "T'en fais pas... Tu n'aurais pas pu deviner après tout." C’est vrai qu’il avait raison, j’aurais pas pu savoir après tout mais je me sentais assez conne malgré tout. Mais effectivement, c’était pas écrit sur son front non plus ‘’veuf, ex-footballeur pro’’. J’avais fini par lui demander depuis combien de temps il était de retour, tout en admirant la superbe vue. Pas que je n’avais pas envie de le regarder mais j’étais troublée à chaque fois que nos regards se croisaient. "Depuis quelques semaines... J'ai acheté un appartement... Mais je ne suis pas beaucoup sorti de ma tanière depuis.." Et je comprend, quand on rentre, on a pas énormément envie de sortir et de voir du monde. "J'ai trouvé un poste de barman dans le centre histoire de m'occuper un peu, j'ai reçu une offre pour devenir coach de l'équipe de foot du lycée... On verra bien !" Ça semblait être bien et ça pourrait peut-être lui faire du bien de reprendre un poste pour lequel il était doué, je veux dire, n’importe qui rêverait d’encore vivre de sa passion après tout même si il y’avait un monde de différence entre être pro et être coach mais généralement ça reste dans le même domaine et puis, il formerait peut-être le futur… lui ! "C’est chouette ça ! Et pour le poste, tu penses accepter ?" Je me renseignais simplement et bon, je comprendrais totalement qu’il en ai pas forcément envie non plus, après tout je voulais pas non plus donner l’impression de me mêler de sa vie, de choses qui ne me regardaient pas. Je me retournais vers lui en souriant. Ça faisait un petit moment que je ne m’étais pas aussi bien sentie, que je n’avais pas passé un aussi bon moment, me retrouver en sa compagnie me rendait réellement heureuse. Pour la première fois depuis quelques semaines. Semaines qui avaient été mouvementées. "Et si on allait profiter de cette soirée ? Ce soir t'es ma cavalière masquée.." Il m'avait tendu son bras, c'était carrément plus que tentant. J'en profitais donc, sans compter le petit regard, les yeux dans les yeux. Je passais donc mon bras par dessous le sien et je le suivis dans la pièce. C’était l’heure de remettre les masques. Il n’avait pas attendu ma réponse et nous étions allés directement au bar. Ça me convenait aussi mais j’avoue que ces derniers temps je buvais peut-être un petit peu trop. Il servit deux verres et me tendit le mien. "A ces retrouvailles.. A cette soirée.. Qui j'espère ne sera pas la dernière miss Harper." Je saisis mon verre afin de trinquer. "À nous et aux nouveaux départs. Tu nous as manqué. À Lakewood… et à moi bien sûr !" Je le regardais en souriant et je buvais une gorgée. J’observais la piste de danse à mon tour, les gens semblaient bien s’amuser. "Et si le temps d'une soirée, nous oublions ce champ de bataille que sont nos vies sentimentales... M'accorderiez vous cette danse ?" Oui, oui, oui, oui. L’adolescente que j’avais été aurait carrément sauté de joie. C’était le cas de la mini-moi, celle qui sommeillait à l’intérieur de moi. Je pouvais pas fangirler sans avoir l’air d’une psychopathe. "Carrément oui !" Les nouveaux départs, les discussions et les retrouvailles, what else après tout ?

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Jeu 20 Oct - 20:48

My mind is up and away
“Back to the start”
J

e la regardais, droit dans les yeux... Les mêmes yeux que cette petite fille me faisait alors qu'elle n'avait qu'une dizaine d'année. Oui je la considérais comme une sorte de petite soeur à l'époque... Je l'aidais à apprendre ses leçons, lui faire à manger, l'occuper.. Elle a toujours été une fille pleine de vie, d'ailleurs j'avais souvent du mal à la suivre.. Nina a toujours sut ce qu'elle voulait dans la vie, lorsqu'elle voulait quelque chose elle faisait tout pour l'obtenir et surtout avec moi.. Oui, je ne pouvais m'empêcher de craquer à chaque fois qu'elle me demandait un truc, vous connaissez les yeux du "chat potté" ? Et ben elle faisait la même chose... J'ai toujours eu un rôle assez protecteur envers elle.. Quelqu'un l'emmerdait à l'école.. Lucas arrivait pour régler l'affaire.. Bref tout ça pour dire que même si ce n'était qu'un petit boulot de nounou pour moi, au fond je l'avais considéré comme une véritable membre de ma famille. Mais voilà, le temps a passé, les gens changent et la vision des choses peuvent aussi changer.. Et en la revoyant, là ce soir là, je ne la voyais plus du tout comme cette "petite soeur" que je gardais il y a quelques années de ça.. Non, elle était devenue une vraie femme, toujours aussi sûre d'elle, même si à ce moment précis, je pouvais la sentir assez gênée par nos retrouvailles, pour tout  avouer je l'étais aussi.. " Tu m'as manqué aussi Nina.. " Je lui souris tout en finissant mon verre.. Je lui proposai de partir danser un peu.. Oui ce soir j'avais besoin de sortir de cette bulle dont j'étais prisonnier depuis la mort de ma femme, j'avais besoin de me retrouver, de retrouver tout simplement un sens à ma vie.. Pour la première fois j'étais heureux... Pour la première fois je retrouvais ce sourire qui avait disparu depuis si longtemps.. " Et bien allons-y !"

Sans réfléchir, je lui pris la main et l'entraîna au milieu de la piste de danse... Vous savez ce genre de musique de jeune où les gens sont si serrés maintenant.. Oui je devais le dire.. Ca devait faire des années que je n'avais pas danser.. D'ailleurs j'étais loin d'être un pro, mais bon peu importe, il fallait bien que j'avance un peu et cette danse allait me permettre de sûrement de retrouver goût à cette vie perdue depuis cet incident. Me retrouvant devant tout ces jeunes danseurs, je me rapprochai d'elle, au point de coller mon corps contre le sien et lui tenant toujours la main.. Je me retrouvais comme ce petit adolescent tout timide au point même de rougir même si avec le maquillage ça ne se voyait pas trop. " Désolé que tu sois avec un piètre danseur.." Je ris.. Au fond je m'en foutais.. Je me sentais bien avec elle et c'était l'important. Je posais mes mains sur sa taille tout en suivant le rythme. Je devais bien avouer que ses courbes avaient bien changé depuis le temps.. et son costume ne faisait juste que mettre en avant ses formes.. Peut être était-ce l'alcool.. Je ne savais pas vraiment.. Mais je rapprochai ma bouche de son oreille.. " T'es vraiment magnifique avec ce costume.. " Regardant aux alentours, je vis que la plupart des couples avaient à peine vingt ans.. " Je crois que nous sommes devenus vieux maintenant !" Oui il y avait des adolescents, de jeunes étudiants.. Et nous on était là, au beau milieu de cette foule, comme si on était redescendu un dizaine d'année en arrière.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 16/10/2007
≡ messages : 893
≡ pseudo/name : Goldblast (lou)
≡ the face : sophia bush
≡ disclaimer : avatar@Hepburns | sign@tumblr

≡ studies/job : mua freelance and beauty youtuber
≡ civil statute : "sin-girl" (single girl, yolo)
≡ home : a beautiful house, in front of the lake
≡ your place : arrêter d'espérer, il ne reviendra pas. tourner la page. rencontrer de nouvelles personnes. me perdre dans le travail.
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   Ven 21 Oct - 0:45

- LUCAS & NINA
"Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur."
C'était la première fois depuis quelques semaines que je me sentais bien. Fraîchement célibataire, j'avais eu du mal de passer au dessus de la rupture avec Aaron. C'était devenu compliqué pour moi de sortir de me dire que je devais passer à autre chose. Le devais-je, après tout? C'est vrai que je ne pouvais pas rester seule, chez moi, à me lamenter. À pleurer sur mon sort parce que j’étais célibataire. Sans famille. Seule, un point c’est tout. D’un coup, j’arrêtais de maltraiter (par la pensée) mes copines qui avaient voulu me faire sortir. Je ne pensais même carrément plus au fait qu’elles m’avaient plantée. Rester avec Lucas, c’était bien. C’était une bonne chose. J’étais, d’un coup, ravie d’être sortie. "Tu m'as manqué aussi Nina.." Il avait finit son verre et j’en faisais autant. Je ne voyais pas quoi ajouter à ça, ça m’avait fait chaud au cœur. J’avais l’impression que c’était nouveau  cette sensation qu’on a lorsqu’on (re)tombe sur quelqu’un avec qui le courant passe parfaitement, avec qui c’est naturel de parler de tout et de rien. C’était rare de tomber sur quelqu’un qu’on appréciait sans conditions. Quelqu’un avec qui c’était normal de se sentir bien, peut importe ce qui se passait. Et, lorsqu’il m’avait demandé si je voulais danser, j’avais pas réellement vu de manière de refuser. C’était donc normal qu’il me prenne la main pour m’attirer sur la piste de la danse. C’était un de ces moments où on a l’impression de revivre et de se sentir bien, parce que là, sur le moment, j’étais bien. J’en oubliais même ce qui se passait autour de moi. Ces gens, ces couples, cette agitation. Nos corps étaient collés l’un à l’autre, dansant sur le rythme de la musique. "Désolé que tu sois avec un piètre danseur.." Un piètre danseur mais un piètre danseur très sexy s'il vous plaît. Sa main lâchait la mienne, je passais alors mes bras autour de son corps alors que ses mains se posaient délicatement sur ma taille. Mon cœur battait la chamade d’un coup. J’avais l’impression de revivre un de ces moments qu’on vit lorsqu’on rencontre quelqu’un qui nous plaît. Ce moment où, lorsque la personne vous frôle à peine et que ça fait frissonner. C’était dingue et impensable jusqu’à ce matin. "Je t'en veux terriblement de ne pas savoir danser..." L'ironie c'était un peu mon second langage, je le regardais, blasée, comme si c'était grave qu'il ne sache "pas" danser. Et puis je laissais échapper, tout contre mon gré, un petit rire. J’étais bien, tout était bien. Je me sentais limite sur un petit nuage. Mais le petit nuage ça devait venir de l’alcool. Malgré tout, je me sentais bien. J’étais bien. Alcool ou pas alcool. Ces quelques petits verres m’aidaient quand même (ne fut-ce que légèrement) à me sentir bien et à garder la tête hors de l’eau. Parce que si je m’étais écoutée, j’étais chez moi, en ce moment même, à descendre un pot de glace au chocolat devant un film à l’eau de rose. Le syndrome de la fille seule, déprimée, en manque d’amour. Le syndrome Bridget Jones. Parce qu’évidemment j’avais prévu les bouteilles de vin et la musique déprimante en fond. Et oui, une vraie célibataire sait comment survivre à ce genre de soirées. Vous pouvez mettre la St Valentin dans le même panier. Parce que, lorsqu’on est célibataire, c’est souvent un moment dur à passer. "T'es vraiment magnifique avec ce costume.." Tel un murmure, j’avais légèrement frissonné lorsqu’il s’était encore plus rapproché de moi. Tout d'un coup j'étais encore plus ravie d'avoir opté pour la robe moulante. Laissant bien les oreilles de chat où elles étaient: dans le placard de la maison. Au pire ça pouvait passer pour Catwoman version dancing, avec la robe noire, les talons et le masque noire. Une Catwoman version classe. Pas un chat juste sexy sans intérêt réel. Catwoman, même en tenue noire moulante elle est canon. Les oreilles de chat ça donnait juste un air enfantin. Là, j’avais réellement l’air d’une femme. Prise de court, un peu (beaucoup, hm) stressée, j’avais limite du mal à savoir quoi répondre. Fallait pas m’en vouloir, c’était devenu compliqué de savoir quoi dire suite à ça. "Merci monsieur le piètre danseur. Piètre danseur mais sexy tout de même." Et me voilà donc dans un de ces moments où je stress tellement que je dis tout ce que je juge nécessaire de dire. Même si cela n’a absolument aucun intérêt. Quoi que je doute de le voir râler. Je viens quand même de lui rejouer un remake du fameux ‘’mais Lucas, t’es beau, un jour je serais ta femme’’ de quand j’avais dix ans. Coriace la gamine. Déjà à cette époque je ne cessais de lui dire à quel point je le trouvais beau. Ça avait probablement dût jouer, j’suis sûre qu’à l’époque il avait du prendre la grosse tête. Imaginez-vous à sa place. J’avais dix ans et je l’admirais. Et surtout, j’étais jalouse à chaque fois qu’il avait le malheur de parler à une fille. "Je crois que nous sommes devenus vieux maintenant !" D'un coup, je me foutais totalement d'être plus âgée. Je me foutais que la moyenne d'âge, dans la pièce, soit de vingt ans. J'avais vingt-sept ans, j'approchais de la trentaine. Et je le vivais bien, tout d'un coup, ça n'avait même plus d'importance. Et puis, à vingt ans, je me souviens parfaitement de la personne que j’étais. J’étais insouciante, fêtarde. Ah, qu’est ce que j’aimais sortir. En fait ça a même duré jusqu’à ce que je rencontrer Aaron. Je sortais beaucoup, je fais énormément la fête, sans compter les gueules de bois qui suivaient généralement. D’un coup, je me rendais compte que depuis le célibat, j’avais même un peu rattrapé les sept mois perdus. "Je t’aurais bien répondu que ça me manquait de plus avoir vingt ans mais en réalité, même à vingt-sept ans, en étant fraîchement célibataire, j’ai la même vie qu’eux." Je pense que c’était clair dit de cette manière. "Et puis on est pas vieux. On sera vieux à septante ans, pas avant ! Et encore..." Je suis même sûre qu’à septante ans, je serais encore entrain de traîner dans un verre à descendre les shot de vodka. Autant le faire tant qu’on peut. Je me dis qu’à septante ans, j’aurais peut-être que ça à penser. Mesdames et monsieur, je pense que l'alcool est entrain de faire effet. C'est lui qui parle, pas moi.

_________________
❉ l'espoir est éternel ❉
"Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefinalsong.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: back to the start (lucas/intrigue)   

Revenir en haut Aller en bas
 
back to the start (lucas/intrigue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» back to the start (lucas/intrigue)
» ? take me back to the start (meltala)
» 04. Let's go back to the start.
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
picture of you :: LAKEWOOD, WASHINGTON :: Lakeview avenue-
Sauter vers: