AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm right here, in front of you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: I'm right here, in front of you.    Mer 26 Oct - 16:09

I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

Cela va faire quelques semaines que tu es de retour à Lakewood. Tu as eu l'occasion de prendre tes parents dans tes bras. De serrer la main de ton frère. De recroiser les anciens collègues, les amis de longues dates. De t'installer dans une maison qu'on t'as attribué, d'y poser ta touche personnelle. Tu as eu le temps de t'acclimater... mais aussi de cauchemarder, d'accumuler les insomnies. Tu ne peux pas dire exactement, quand est-ce que tu as eu une véritable nuit. Toujours aux aguets, tes yeux restent majoritairement ouvert le long de la nuit. Ton esprit vagabonde et retrouve facilement son chemin vers cette prise d'otage. Cette emprisonnement forcé et cette perte de l'être aimé. Il faut que tu te ressaisisse. Tu n'as pas le droit de flancher. Quincy t'as donné une mission. Sa dernière mission et tu ne peux l'abandonner en route sans avoir au moins essayé. Joindre ta soeur est une véritable galère. Tu as eu beau essayer d'en parler avec tes parents tu t'es retrouvé confronté à un mur. Tu as beaucoup réfléchi à la manière de la contacter. L'appeler est une idée ridicule, lui envoyer un mail est totalement maladroit... Tu dois prendre ton courage à deux mains et y aller de toi-même. Si elle ne désire pas venir à toi, ce sera toi qui fera la démarche. Tu demandes alors à Tobias son lieu de travail. Ses horaires. Bien qu'il ne soit pas friand de ton idée, il accepte toutefois de t'épauler. Les informations prises tu attends quelques jours avant de mettre ton plan à exécution. Il est treize heures. L'heure où elle déjeune. Tu es devant son bureau et attends patiemment son arrivée. Elle ne tarde pas. Lorsque tu l'aperçois, ton coeur s'accélère. Ta soeur triplet à bien changé. Elle est devenue une véritable femme à présent. Tu remarques directement un changement chez elle. Une cassure. Son visage est marqué. ça te touche, mais tu ne préfères rien montrer. Pendant dix ans vous avez vécu votre vie chacun de votre côté. A présent tu dois y remédier, car tu sais que tu ne pourras tenir sans elle à tes côtés. Tu marches dans sa direction. Arrivé face à elle, il lui faut quelques temps pour réaliser qui se trouve devant elle. "Tu ne réponds pas à mes appels... il fallait bien que je te prouve que... je suis bel et bien vivant." Dis-tu, sourire gêné aux lèvres.
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Mer 26 Oct - 22:55

I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
Grace venait juste de finir son déjeuné avec Nate. Un déjeuné plein de surprises. Alors il allait être Papa, encore. En espérant que Lexie serait différente avec lui que Sarah l'est aujourd'hui. Il en bavait déjà assez. Elle avait eu beau se moquer de lui et lui envoyer quelques boutades, toujours était il qu'il était son ami, l'un de ces plus proches ami même et il était hors de question qu'une autre femme le fasse souffrir. Pas encore. Elle n'avait pas été très réconfortante, elle ne l'était jamais à vrai dire. Elle l'avait été par le passé. Mais tout était différent aujourd'hui. Aujourd'hui elle changeait l'esprit des gens qu'elle "réconfortait", elle les faisait rires, et ils allaient mieux. Elle faisait de même avec elle. Une bonne comédie et tous ces problèmes s'arrangeaient. Ça et le sexe. Et l'alcool. Mais pour ne pas faire peur à Tobias, les comédies était ce qu'il y avait de mieux. Comme à son habitude elle avait la tête haute, elle regardait droit devant elle, elle était fière de ce qu'elle était. De son passé aussi, même s'il faisait mal. Au moins elle s'en était sortie quel qu'est pu être son état à un moment donné. Son portable sonna, lui annonçant un message de Tobias. Un sourire au lèvre, elle porta son téléphone devant son visage " Grace, je suis désolé, et si jamais tu 'en veux à mort.. rappelle toi que t'es ma sœur adorée! Je t'aime"    Elle fronce les sourcils et prend le dernier embranchement pour aller à son magasin. C'est quoi ce message? Elle s’apprête à répondre quand quelqu'un s'approche d'elle, la belle blonde baisse son téléphone et reste interdite un moment Sébastien. Il est là, devant elle. Ses trais se durcissent, et elle enfile sa carapace. Elle observe une seconde l'homme qui à été pendant vingt deux ans le plus important dans sa vie. Elle observe l'homme qui l'a abandonné. Elle voit bien dans ces yeux qu'il à été brisé, parce qu'elle voit le même éclat dans ses yeux à elle le matin. Elle voit dans son visage qu'il souffre mais elle ne l'aideras pas. Non. Il l'a abandonné ici. Et elle a fait une descente aux enfers, alors qu'il se débrouille. "Tu ne réponds pas à mes appels... il fallait bien que je te prouve que... je suis bel et bien vivant." Vivant. Elle n'avait pas besoin qu'il lui dise. L'un des inconvénients d'avoir toujours été si proche de lui c'est qu'elle l'a toujours senti en vie, elle a toujours senti qu'il était là quelque part. Et elle savait bien depuis qu'elle avait reçu le message de ces parents quelques semaines auparavant que cette fois çi elle n'allait pas échapper à cette rencontre. Mais elle n'a aucune envie de lui parler. Ses parents avait respecté ça, et Tobias aussi. Jusqu'à maintenant apparemment. Le message prenait tout son sens. Traître. Tobias allait entendre parler d'elle. Elle hésita un moment à répondre avec une hargne qu'elle ignorait avoir en elle, mais elle ne voulait pas montrer que le fait de le voir là en face d'elle le touchait. Non. " Je ne répond pas aux numéros inconnus. " Elle se contenta de le contourner et de s'approcher de sa boutique, elle inséra les clés à l'intérieur et après les avoir tourné dans la serrure rentra dans sa boutique comme s'il n'était pas là. Elle fit le tour de sa boutique, allumant les différentes lampes puis posa son sac près de son bureau et s'assit sur sa chaise avant de lisser, comme à son habitude depuis petite, les plis de sa robe -bien trop courte- sur ces cuisses.  
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Jeu 27 Oct - 23:18

Bash Berry a écrit:
I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

Tu t'attends à tout venant de sa part. Même qu'elle te frappe. Tu sais que Grace peut-être impulsive... Que parfois lorsque les émotions sont trop fortes elle n'arrive plus à se gérer. La confronter à son lieu de travail n'est peut-être pas une si bonne idée, mais tu ne savais pas comment faire autrement au vu de ses agissements. Sa réponse te fais sourire. Tu pinces ta lèvre. Tu te doutais que cela n'allait pas être simple... mais tu remarque toutefois qu'elle ne te referme pas la porte au nez, ce qui est un grand pas pour votre relation. Tu la suis. La regarde jouer l'employée modèle. "Je ne me rappelle pas avoir changé de numéro pourtant... mais avec le temps tu as certainement dû l'oublier..." On sent de l'ironie dans ta voix. Un silence s'ensuit. Tu jettes un coup d'oeil à son bureau, à sa décoration. La voir à cette place de grande manager à la fois te perturbes et te rend fier. Un sentiment de tristesse t'envahis toutefois, car tu sais pertinemment qu'elle ne sera jamais fière de toi. De tout ce que tu as pu faire, tout ce que tu as surmonté. Elle n'est finalement au courant de rien... et pour ça il est vrai qu'au fond de toi tu lu en veux... mais ça tu n'as pas le droit de le dire. Tu dois garder tes sentiments pour toi. Sur ça tu te demandes ce que Quincy en penserait... Ton amour. Tu sers les poings. Efface son souvenir de ta mémoire et reprends tes esprits. "C'est comme ça que ça va fonctionner maintenant entre nous? Pas de paroles. Pas de nouvelles." Oui tu l'attaques de front. Parce que tu n'as jamais été de ce genre à tourner autour du pot.. et elle non plus.  
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 28 Oct - 0:05

Grace Berry a écrit:
I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
"Je ne me rappelle pas avoir changé de numéro pourtant... mais avec le temps tu as certainement dû l'oublier..." Elle tourne la tête vers lui. Il l'a suivi à l'intérieur. Bien c'est qu'il n'a pas l'intention de partir. Et elle n'a pas l'intention qu'il reste. Elle fait un faux sourire à celui qu'elle considérait être une moitié d'elle. " Ah oui?! je dois avoir une mémoire sélective pour ce qui n'a pas d’importance alors. "   C'est faux, elle connait toujours son numéro par cœur, mais elle n'a jamais reçu ses appels, le numéro est bloqué. Elle l'avait bloqué dix ans auparavant et c'était ce qu'elle avait fait en premier sur chaque nouveau téléphone. Elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas souffrir davantage. Pas comme là maintenant. Son cœur saignait à blanc elle le sentait. Elle avait un mal de chien. Ca la rongeait. Parce que Bash il est la raison pour laquelle elle a fait plein de connerie, la raison pour laquelle elle n'est plus avec Josh, son avortement, ses soirées de débauches. Ce n'est pas entièrement sa faute, mais il a été l’élément déclencheur et ça suffit comme explication à Grace. Ça lui suffit largement même. Elle l'ignore à nouveau et fait claquer ses talons haut sur le sol jusqu'à son bureau où elle s’assoit et commence à feuilleter son agenda pour essayer de se concentrer dans son travail. Mais Bash.. Sébastien ne compte pas abandonner. Non et il le lui fait bien comprendre. " Ça fait dix ans que c'est comme ça Sébastien. Il me semble avoir plutôt était claire quand tu nous as abandonnés. " Sébastien, petite elle ne l’appelait comme ça que quand elle voulait le blesser. Et peut-être que c'était encore vrai. Elle replonge la tête dans son agenda, faisant semblant de travailler. En vérité elle attend que va-t-il pouvoir bien lui répondre, c'est la grande question. Et puis elle sent aussi un sentiment qu’elle connait bien prendre de l'ampleur en elle. la colère. La colère parce que elle se sent enfin entière. Il est là devant elle et elle voudrait le détester, mais pourtant. c'est alors qu'il est là qu'elle se sent complète. Qu'une partie d'elle retrouve sa place. Mais jamais elle ne lui dira. Non. Jamais. " Pourquoi tu retournerais pas sauver la vie des gens ailleurs Bash, on a rien à se dire, alors va-t’en. "Elle le foutait dehors. Oui, parce qu’elle sentait sa colère montait encore et encore et elle savait très bien ce que pouvait être le résultat. Des cris, des pleurs, des coups? Sébastien le savait aussi. Alors il avait plutôt intérêt à partir.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 28 Oct - 0:38

I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

Toi qui la trouvais trop calme, tu retrouves très vite la Grace impulsive. Celle qui n'a pas froid aux yeux et qui arrive très bien à pointer là où ça fait mal. "Oh alors c'est ça?" dis-tu en essayant de capter son regard. Un rire mesquin s'échappe de ta gorge. Tu as beau essayer de te rappeler les paroles de Quincy... Tu ne peux la laisser te parler de la sorte. Tu n'y arrives tout simplement pas à l'assimiler et tu as besoin de te révolter. "C'est vrai que je suis plus rien maintenant. Un simple fantôme du passé..." Bullshit. Tu sens en toi que la colère monte. C'est le même cas pour Grace. Tu le ressens à travers ses mouvements. Parce qu'avant c'était ton truc de l'analyser. De vérifier à chaque seconde si ta soeur allait bien... mais à présent, même si les vieilles habitudes, les vieux réflexes reprennent le dessus... Tu sens que plus rien ne sera comme avant. "Depuis dix ans tu n'as toujours pas prévu de changer le terme... Tu ne penses pas que tu vas un peu fort avec le mot abandonné? Tu n'as jamais pensé à l'idée... que ma présence dans l'armée à réussi à sauver des vies... A changer les choses..." Tu sais que tu touches un point sensible, mais tu as prévu de prendre le taureau par les cornes. Tu sais que tu as fait des erreurs, mais celle de t'engager n'en est pas une. Au contraire, pour une fois dans ta vie tu t'es senti utile. Tu avais cette impression d'agir pour ton pays, que tes actes allaient changer les choses. "Parce que t'es ma soeur... et que j'ai promis... que je me suis promis de revenir pour toi." Tu n'es pas prêt d'évoquer Quincy. Que ce soit avec Grace ou avec qui que ce soit d'autre. C'est ton jardin secret. Ta vie privé... qui il y a de ça dix ans était totalement ouverte... mais Grace ne se doute pas ce que tu as risqué là-bas. Tout comme finalement tu ne sais pas comment elle a remonté la pente. En tout cas quelque chose cloche... tu es sûr de ce point.    
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 28 Oct - 1:01

I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
Un rire mesquin et c'est ce qui déclenche sa colère. Elle voit bien que Bash aussi est en train de se mettre en colère. Comment oses t-il? Comment peut il oser venir la mettre au pied du mur en venant à son travail, comment oses til venir et en plus se mettre en colère, sans 'excuser un instant. "Depuis dix ans tu n'as toujours pas prévu de changer le terme... Tu ne penses pas que tu vas un peu fort avec le mot abandonné? Tu n'as jamais pensé à l'idée... que ma présence dans l'armée à réussi à sauver des vies... A changer les choses..."Elle lui lance un regard noir avant de se lever et de faire quelque pas pour se mettre face à lui. Avec ces talons de dix centimètre elle fait sa taille. Elle plante ces yeux dans les siens et le plus froidement possible elle lui répond ce qu'elle pense. " Comment tu veux que j'appelle ça? Tu ne sais pas ce quelles ont été les conséquences de ton départ, alors oui c'est un abandons. Tu voulais changer les choses?Eh bien  tu à réussi à changer les choses, tu à surement sauver des vies, des tas de vies. Félicitation Soldat Berry. C'est ça que tu veux entendre? Eh bien félicitation Bash! Tu à sauver des vies, tu en à changé et tu en à détruit aussi. A un point que tu ne pourra jamais imaginer. Alors effectivement Félicitation Soldat. " Et maintenant qu'il s'en aille. Elle le lui dit clairement, elle le lui demandes de partir de la laisser tranquille. Elle à envie de tuer Tobias, de briser tout ce qui lui passe sous la main. Parce que le revoir c'est ouvrir la plaie qu'elle à essayer de fermer. Celle de son départ, celle de l'enfant qu'elle à tuée et dont personne n'est au courant. C'est son cœur entier qui saigne et c'est Grace entière qui à juste envie de se replonger dans une bouteille de martini. Si elle avait su elle serait restée avec Nate. Au moins elle n'aurait pas vu Bash. Quand elle entend qu'il à promis de revenir pour elle une partie d'elle, une infime partie d'elle veut lui sauter dans les bras, mais elle se fait envahir par tout le reste de la jolie blonde qui lui crie de lui lancer le premier trucs quelle aura sous la main dans la figure. "Comment oses tu? Tu es revenue pour moi? Mais c'était pas la peine. Comme tu peux le voir, tout va très bien pour moi, je n'ai jamais été aussi bien, et je n'ai nullement besoin de toi. " Mensonges sur mensonges. Mais elle s'en fou, elle s'en rend même pas compte elle sait même plus si ce qu'elle dit, elle le dit pour lui faire du mal ou si c'est parce qu'il y a une partie de vraie. Elle en sait rien et elle explose. "Bordel Bash, t'a rien à foutre ici?! Tu m'entends?! Tu sais pas ce que j'ai vécu, tu sais pas dans quel état j'ai été, ce que j'ai fait, t'en sais rien! Alors t'a pas le droit de revenir  et de te pointer comme ça, t'a pas le droit. "
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 28 Oct - 1:29

I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

Tu as réveillé la plaie béante de son coeur. Tu as réveillée la colère de Grace. Une part de toi est fier de lui avoir fait pété les plombs car de cette manière vous ne pouvez qu'avancer. Malgré les propos que tu entends. Qui t'abimes. Sur certains points tu es d'accord avec elle, tu aurais dû la jouer autrement... mais ses paroles ne sont pas toutes corrects et cela tu compte bien le corriger. "Arrête. Franchement tu t'arrêtes là tout de suite!" dis-tu d'une voix froide. Elle ne sait rien et ne veut rien savoir. Son ironie est déplacée et tu veux lui faire savoir. "Tu oses me dire que je ne sais pas ce qui s'est passé dans ta vie tout ce temps? Mais comment j'aurais pu hein? Tu m'expliques?! Bordel Grace!" Tu hausses le ton, et alors qu'elle t'as rejoint pour pointer ses prunelles droit dans tes yeux, tu te retires de quelques pas. Prends ton visage entre tes mains. Cela ne dure que quelques secondes... Pour remettre tes idées en place. C'est à ce moment qu'elle t'avoue bien se porter. Tu réponds alors du tac au tac. "Tu transpires le bonheur ça se voit! Tu as beau dire ce que tu veux Grace... m'accuser de tout ce qui te chante... je te connais... et je sais que tu mens! Malheureusement je sais que tu mens!" Car tu aurais voulu qu'elle te dise la vérité. Tu aurais voulu retrouver une Grace heureuse et épanouie... Mais ce que tu as devant toi et l'inverse pure. Ses paroles prochaines te blesse. Tu ravales ta fierté et lui dit alors d'une voix plus douce. "J'ai toujours voulu avoir de tes nouvelles et je ne n'ai jamais abandonné l'idée que je te retrouverais et ce n'est pas aujourd'hui que je vais baisser les bras. Je suis revenue pour de bon à Lakewood et je compte bien rattraper le temps perdu... Je compte bien te prouver que je suis là." Ta voix se brise vers la fin, parce que tu crois halluciner et sentir la présence de Quincy à tes côtés. A part Grace et Tobias... personne ne sait que tu es bisexuel. A part Tobias... personne ne sait que tu as eu une relation amoureuse sur le terrain. Est-ce que Grace l'a senti? Toi tu as senti de la peine... tu as toujours cru que ça venait d'elle... mais si ce lien existe vraiment? As-t-elle senti ces moments de désespoir lorsque tu étais emprisonné, otage?   
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 28 Oct - 17:28

I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
Il s’énerve lui aussi. Et la colère de l’autre fait monté le tout. Ils vont se crier dessus se dire les pires méchanceté, parce que ce lien entre eux, leur fait partager certaines émotions. la colère de Bash attise la sienne, et vie versa. Il n'y a pas de fin. C'est impossible. Il faudrait que l'un des deux arrive à se raisonner. Mais ils sont tous deux trop impulsifs. "Tu n'avais qu'à rester. Tu aurais tout su. Et tu ferais encore partie de ma vie. Mais ça n'est plus le cas et tout ça c'est ta faute, t'avais qu'à rester. On était pas assez bien pour toi? C'est ça ? T'étais pas satisfait d'avoir une famille et des amis ici? Il a fallu que tu partes? Assumes maintenant et vient pas me parler comme ça! " C'était dit, il n'avait qu'à pas être partie. Quelle égoïste. Elle le savait bien. C'était des plus égoïste.Et ils savaient tous les deux que au final si elle lui en voulait d'être partie, elle lui en voulait plus encore de l'avoir prévenue au dernier moment. D'avoir dit la veille de son départ qu'il partait. Oh oui, il l'avait pris par surprise, et elle le détestait pour ça. Elle essayait du moins.Comme elle essayait de lui montrait qu'elle allait bien. Et ce n'était pas si faux. Elle avait son boulot, des amis, sa famille, sans Bash. Mais elle avait toujours une partie d'elle qui lui manquait, elle avait changé, de fille timide et calme, qui cachait son impulsivité et qui était dans la "norme" elle est devenue cette ancienne fêtarde, avec une réputation de salope, elle est devenue cette femme qui n'en a rien à faire du jugement, des gens autour d'elle. Elle était devenue le genre de femme qui est sure d'elle et qui se construit avec le cœur en miette. Le genre de femme qui est dans une relation tout sauf saine, elle est aussi le genre de femme qui trompe son copain. Oui elle à changée, mais au fond, elle est toujours la jeune fille de 22 ans qui pleure toutes les larmes de son corps au départ de son frère. Mais ça, jamais elle ne l'avouera, ni à elle même ni aux autres. " J'en ai rien à foutre de ce que tu penses Sébastien. Et tu à perdue le droit de me dire que tu me connais il y a dix ans. Alors ne t'aventures pas sur cette piste là. " Oui, il n'avait pas le droit. Et elle ne le laisserait pas faire. Elle ne le laisserait pas lui dire qu'il veut être là pour elle. Ni qu'il va lui prouver qu'il va rester et encore moins qu'il compte rattraper le temps perdue. Non et pourtant chaque mot qu'il dit lui met un pansement au cœur. Et elle le déteste encore plus pour ça. Pour trouver les mots, pour réussir à calmer un peu sa colère après dix ans d'absences. Pour avoir autant d'effet sur elle alors qu'elle s'est promis à jamais d'ignorer ce lien, ces sentiments qui n'était pas les siens et ce frère dont elle ne voulait plus. " T'a pas le droit de dire ça. Tu m'entends?!" Ca voie se casse un peu, et elle se promet encore une fois qu'elle ne pleurera pas. " T'a pas le droit Bash, je me suis reconstruite, t'a pas le droit..." Elle se tourne dos à lui, espérant ce reprendre parce qu'elle sait que si ca continue elle va craquer. Parce que ce lien qu'elle a fait taire en elle, s'est reconnectée sans prévenir et qu’elle à l'impression de ressentir tout ce que Tobias, Bash et elle ont vécus ces dix dernière années. Satané lien. Pourquoi leurs parents avaient ils eu des triplets, c'est déjà assez compliqué de gérer ces propres sentiments. Pas besoin de des ceux autres.  
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Jeu 3 Nov - 19:27

I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

"Mais t'es sérieuse de me balancer ça?" dis-tu hors de toi. "Mais ça n'a rien à voir bordel! C'est dingue de pas pouvoir faire la part des choses! Tu crois que je suis partie au Club Med Grace? Que je suis partie faire des rencontres, que j'ai rencontré amant et amis peut-être?" La boîte de Pandore s'ouvre. Ta colère étant tu n'arrive plus à te contenir. Tu comprends que cela a été dur pour ta soeur, pour Tobias... pour tes parents, pour tes amis... mais ils ont compris. Cela fut dur  d'accepter, mais au fond ils savaient qu'il ne pouvait te garder avec eux. Parce que tu avais, tu as toujours eu cette envie de bouger les choses... d'apporter un pierre à l'édifice. De sauver ta patrie, ton pays, tes proches... dont elle. "Il fallait que je parte. J'avais ce besoin de savoir que par mes actions je sauvais des vies..." dis-tu toutefois d'une voix plus calme. "Que d'une certaine manière je vous protégeais..." Tu te doutes que cela est dur à assimiler et comprendre pour Grace, mais tu pensais qu'elle aurait au moins essayer... Or, buté comme elle est, il t'es encore plus difficile de garder ton calme et de lui parler posément. "J'assume mon départ... mais je ne veux pas que tu m'accuses de ton mal-être alors que j'ai tout fait pour garder contact... au contraire de toi qui m'a extirpé de ta vie dès que j'ai réalisé quelque chose qui ne te plaisais pas." Ça y est les mots ont été dits. Prononcés. Non-effaçable. Son comportement te fais mal au coeur, ses réactions aussi. Tu ne sais plus comment réagir face à elle. Tu recules de quelques pas. Proche de la sortie. Lorsqu'elle détourne, se retourne, tu te retrouves face à son dos. Elle s'est reconstruite... Tu sers les dents. "Oh..." Tu déglutis. "Eh bien bravo. Félicitation à toi!" Vexé tu te retrouves sans voix. "Je crois que je vais m'en aller.." Pris par tes émotions... tu as peur de flancher. De dire des choses que tu vas regretter... "Vaut mieux que je m'en aille..." Parce que tu la trouve fortement égoïste et qu'elle a raison sur un point à présent. Tu ne reconnais pas la femme qui se présente devant toi.    
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Ven 4 Nov - 11:42

I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
La colère Bash s'intensifie considérablement. Elle le sent. Elle l'entend, et elle le voit. Et ça la blesse encore plus. Elle sent ses yeux s'humidifier mais se retient de pleurer. Bordel ça lui fait mal. De le voir là, en face de lui. De ne pas pouvoir le prendre dans ces bras. Ne pas pouvoir..être eux. Pendant ces dix ans elle était passés par plusieurs phase, mais jamais elle n'avait fait le deuil de son frère, quelque soit ces dires. La première étape avait été la plus simple. La colère. Celle qui te consume, mais qui te fait tenir, qui est là et qui te donne un but, aussi mauvais soit il. Ensuite il y a eu la peine. Qu'elle à noyé dans l'alcool, les fêtes, le sexe. Qu'elle à noyé jusqu'à se perdre elle aussi. Et puis il y a eu le rejet. Parce que elle ne revient jamais sur ces choix où très rarement, même si elle se rend compte qu'elle à tort. Mais pas cette fois-ci. Les photos ont été enlevée chez elle, les souvenirs ont été mis dans un coffre fermé à clé. Enfin, il y a là. Ce moment. Colère, peine, rejet, tout en même temps. Mélangée à un peu de culpabilité.  Pas qu'elle ai eu tort, mais la guerre c'est pas facile pour autant. Enfin ça devait pas l'être. Elle répond cependant rien à son frère. Trop fière, trop fière pour lui dire qu'elle s'en veut aussi de l'avoir repoussé, mais la colère de son frère est trop présente, la sienne aussi. Quand il dit qu'il voulait protéger sa famille d'une certaine manière. La voie si calme de Bash, et si profonde  menace de faire couler les larmes de Grace. Et puis c'est son tour, il lui fait des reproches à elle. Il dit ce que toute sa famille n'a pas eu le courage de lui dire en dix ans. Elle à été une égoïste. Elle l'est toujours. Parce que c'était le choix de Bash, sa vie. Et qu'elle n'avait pas le droit de vouloir y interférer à ce point. Mais si une partie d'elle lui dit de s'excuser, de s'excuser et de reconnaître son tort. Reconnaître que toute sa descente aux enfers est aussi de sa faute, une autre, un poil plus forte lui hurles de na pas se laisser faire." T'a pas le droit de dire ça! Tu pouvais pas choisir un rêve moins dangereux? Moins loin! Non il à fallu que t'ailles te foutre sous les tirs, il fallu que tu mettes en danger ta vie tous les jours et que tu  nous l'apprennes comme on sers un gateau à table à la fin du repas. Et encore ! " Ca y est. Le problème est en partie touchée. Elle à eu peur aussi ces dix dernière années. Elle s'est protégée d'une certaine manière. Mais même elle ne s'en rend pas compte. Elle lui sers le mot qu'elle répète sans cesse à Tobias quand il la regarde d'une certaine façon: reconstruite. En partie seulement pourtant. Elle serre les dents se retourne, et cette fois-ci les larmes sont trop fortes. Elle coule sur son visage alors que Bash lui dit qu'il va s'en aller. Encore. Les larmes coulent à flot sur son visage, mais elle s'en fout finalement. Elle prend le pot à crayon qui est sur la table et le jette à terre, geste incontrôlé qui sors de son coeur. Son coeur qui crit. " C'est ça! Pars! Encore! Tu ne sais faire que ça de toute façon Bash! Pars et puis les gens qui sont ta famille devront se reconstruire, encore, parce qu'il ont un trou béant dans le coeur qu'ils arrivent pas à reboucher! "   La carapace qu'elle avait depuis le début de la conversation s'est brisé en même temps que le pot à stylos sur le carrelage. C'est une femme brisée qui se retourne vers son frère. C'est une femme qui se contredit et qui ne sait pas ce qu'elle veut. Ou qui le sait mais qui à trop peur de souffrir. Encore.
© Mister Hyde

_________________
I'm still missing you and I can't see the end of this.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- lakewood lovers -
avatar
≡ date d'inscription : 17/10/2016
≡ messages : 70
≡ pseudo/name : Pondy*/Pauline
≡ the face : WilsonBethel
≡ disclaimer : poupée
≡ age : 33
≡ studies/job : Soldat dans la XVIII Airborne Corps
≡ civil statute : Célibataire
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Mar 15 Nov - 2:20

I'm right here, in front of you.
“ Grace, everyone who loves you -- when they look at you, all they see is you.

"Mais il n'y a jamais eu de bons moments... Je dois quoi me mettre à tes pieds pour m'excuser?! Certes je ne l'ai pas joué franc-jeu sur le coup... mais..." dis-tu en remarquant qu'au fil de tes paroles ta voix s'affaiblit pris par les émotions. "Je savais que de toute manière cela n'allait pas te convenir Grace... mais l'idée c'est que... malgré que je ne voulais pas t'abandonner et que le faire m'a déchiré le coeur... je devais vivre ma vie et je m'excuse pas de mener la vie que j'ai toujours voulu avoir! Je ne peux pas m'excuser à propos de ça... parce que ce serait me contredire, ce serait être contre je suis et ça..." Une pensée à Quincy te viens en mémoire. Tu ne l'aurais pas rencontré si tu n'étais pas allé sur le terrain. Tu n'aurais jamais pu rencontrer ce bel homme qui t'as fait tourné la tête et cela pendant des mois. Tu n'aurais jamais pu rencontrer l'amour qui t'as tant fait du bien et qui te fais tant de mal à présent. Sa réaction, puérile à ton sens, te met hors de toi et tu réalises pour la première fois que tu l'as peut-être véritablement perdue... Alors tu préfères t'éclipser de peur de dire des choses que tu pourrais encore une fois regretter... mais ta soeur en décide autrement, se retourne. Elle pleure, te balance des vérités encore et toujours... que tu ne peux finalement qu'avaler. Tu déglutis difficilement. Te rapproches de quelques pas. Sers les dents à ton tour. Ne désire qu'une chose la prendre dans tes bras, mais la colère a pris le dessus et lorsque tu arrives à sa hauteur tu lui dis alors, droit dans les yeux: "Peut-être... avant peut-être j'ai fui... parce que j'étais effrayé... un gamin... un putain de gamin qui voulait vivre son rêve au dépend des autres qui s'est avéré être sa famille! Mais aujourd'hui Grace il n'est pas question de fuir... Je n'ai pas fui la mort là-bas je l'ai bien affronté... et j'ai même perdu à ce jeu... Tellement perdu... Alors Grace... je compte bien rester dans les environs et te prouver que je ne compte pas partir!" Tu te permets de lui remettre une mèche derrière son oreille. Recule de quelques pas. "Mais là tu peux être fière... t'as gagné la bataille! Bravo!" Tu l'applaudis et tu sais au moment même que c'est gamin, puéril... mais elle t'as fait du mal et ça aussi ça va changer... Tu n'es pas revenu pour souffrir... réparer les pots cassés? Oui, mais avec des conditions.  
© Mister Hyde

_________________

« Le travail de militaire, ça anéanti notre humanité... juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre une vie."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- queen of lakewood -
avatar
≡ date d'inscription : 08/10/2016
≡ messages : 418
≡ pseudo/name : Cla'
≡ the face : Shantel VanSanten
≡ multinick : Erlina l'irlandaise
≡ disclaimer : hollow art

≡ studies/job : Organisatrice evenementiel
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    Jeu 17 Nov - 22:34

I'm right here, in front of you.


“ You know when I said that you was dead for me? Guess what? It's still true today Bash.
C'est elle qui à explosée finalement. Et c'est elle aussi qui se prend ces mots si dur et si vrai. Jamais elle ne l'aurais accepté, il à raison. Elle le sait. Jamais elle ne lui aurai dit reviens vite, vas faire ton rêve et reviens. Non. Parce que son frère c'était son ancre, c'était la personne dont elle avait besoin au quotidien. Elle ne se voyait pas comme Grace Berry à l'époque mais comme Grace la sœur de Bash. C'était ce qu'elle était et quand le personne qui la définissait est partie. Qui est ce qu'il restait? Grace la salope. Grace la fêtarde. Grace la perdue. Et quand elle explose, son frère, celui dont au fond d'elle elle ne veut que l'amour, la regarde droit dans les yeux pour lui dire des choses qu'elle n'aurait jamais souhaitée entendre. Sentir le doigt de son frère lui remettre une mèche de cheveux l'a fait retomber dans ses souvenirs, et à son départ. Un sanglot la secoue, et sa dignité est partie. Elle n'est même plus la Grace reconstruite, ni la Grace indépendante, encore moins la Grace forte que tout le monde peut voir dans la rue. Elle est à nouveau cette Grace perdue, cette jeune femme qui n'a toujours pas fait le deuil se la relation avec son frère. Le problème c'est que si elle pardonnes, elle reconnais qu'elle à tort, et ça.. c'est un autre soucis. Si elle pardonne, c'est lui qui à la position de force, qui à raison, et ça.. elle ne saurait l'admettre. Jamais. Mais elle se repasse les mots de son triplet dans la tête et doucement le mot pardon vient se mettre comme une option. Humilité aussi, et amour, amour envers son frère, humilité envers elle, elle qui à si peur d'avoir tort, qui à si peur de souffrir.  Quand il l'applaudit, le mot pardon se raye définitivement, elle se reprend et d'un geste de main essuie autant qu'elle le peut les larmes sur son visage. "J'étais à deux doigt de me dire que peut être que j'y était aller trop fort Bash, deux doigts. Deux doigts de me dire que c'est peut être moi qui avait exagéré. Mais tu me lance que c'est moi qui est gagné une bataille? Bordel Bash. C'est pas une bataille. Ton départ m'a détruite comme tu n'a pas idée. J'ai fait des choses qui me hanteront toujours. J'ai.. je savais plus qui j'étais parce que la personne la plus importante au monde pour moi venait de partir pour se faire tuer. Et là tu reviens comme un fleur? J'ai assez souffert à cause de toi et je ne compte pas recommencer. Jamais. Alors tu peux partir mener toutes les batailles du monde, mais avec moi? T'es en retard de dix ans. " Au fur et à mesure sa voie s'est fait plus froide, et la Grace reconstruite, du moins son image, reprend le dessus. Elle prend son sac sur le bureau, se dirige vers la porte " Je serais toi je partirai, la boutique est fermée. Je voudrais pas que tu te retrouves enfermé " Elle met fin à la discussion. Elle veut plus rien entendre. C'est trop dur, trop compliqué. Sagement elle attend qu'il passe devant elle sans qu'elle lui accorde un regard. Elle ferme à clé sa boutique et s'engouffre le plus vite possible dans sa voiture. Bar ou chez elle? Le moteur tourne. Bar. Non chez elle, elle retomberas pas dans ça.  
© Mister Hyde


RP FINI!

_________________
I'm still missing you and I can't see the end of this.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm right here, in front of you.    

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm right here, in front of you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Soldier Front
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» L'ONU devrait rester 4 ans de plus en Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
picture of you :: FOUR YEARS, SIX MONTHS, TWO DAYS :: Don't you forget about me :: Rp-
Sauter vers: