AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 roads? where we’re going, we don’t need roads. (caitlyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: roads? where we’re going, we don’t need roads. (caitlyn)   Lun 19 Sep - 22:01


Caitlyn Barton

- Demain c’est mon anniversaire ! Non impossible, je m’en souviens, c’était l’année dernière ! -


nom Barton, nom pas très connu en ville, mais commence à l'être, en effet étant l'une des seules avocates en ville, je commence à avoir une petite clientèle. prénom Caitlyn, prénom qui me vient de ma grand-mère, cette dernière est morte peu de temps avant ma naissance et donc mes parents ont voulus lui rendre un petit hommage. âge Vingt-sept ans, je ne suis qu'à l'aube de mes trente ans.job/études ne venant pas d'une famille riche, mon père m'a inculqué l'envie de réussir, ainsi j'ai entrepris des études de droit et je suis donc devenue avocate. origines grâce à ma mère, j'ai des origines canadienne et grâce à mon père, j'ai des origines irlandaise. orientation sexuelle hétérosexuelle, je ne suis attirée que par les hommes. statut civil je suis actuellement fiancée et donc bientôt mariée. caractère écrire ici. groupe brooke davis. avatar elizabeth olsen. crédits tumblrelizabetholsen.

Je ne suis pas du genre à être trop émotive dans ma vie de tous les jours, mais il m'arrive de pleurer devant un film ✜ j'aime beaucoup cuisiner, cela fait le bonheur de certain mais lorsque j'innove, ce n'est pas quelque chose qui est toujours apprécié ✜ bien que je sois une jeune maman, je ne m'enferme pas dans ce rôle-là et m'accorde deux fois par semaine, une sortie entre amis ✜ j'ai toujours été proche de mon père, le fait d'avoir été abandonné par ma mère et lui sa femme, nous a plutôt rapprochés ✜ en devenant avocate, je m'attendais à défendre de bonnes causes mais au final, je démarrais dans un grand cabinet qui préférait défendre les riches ✜ j'ai très mal vécu le départ de Joshua, surtout dans l'état où j'étais mais le fait d'avoir eu William à mes côtés me rassurait ✜ ayant des sentiments pour William, je me suis lancée dans les préparatifs de notre mariage mais sans réelles convictions, eh oui avoir des sentiments encore pour Joshua ne m'aide pas ✜ je rêverais d'avoir une maison au bord du lac de Lakewood mais pour le moment ce n'est pas à l'ordre du jour ✜ dans dix ans, je me vois mariée avec un deuxième enfant et si possible, ayant déménagé de cette ville.

Lakewood, ça représente quoi pour toi? Lakewood représente beaucoup de choses mais en priorité, c'est la ville qui m'a vu naitre, grandir et devenir ce que je suis actuellement. J'espère un jour partir d'ici mais pour le moment ce n'est pas à l'ordre du jour. C'est également la ville qui a vu naitre mon fils mais elle a été également l'objet de la séparation de mes parents. tu peux t'imaginer habiter ailleurs qu'à lakewood? Pour faire mes études de droit, j'ai du partir à Tacoma, ville très proche de Lakewood, et j'ai adoré m'échapper quelques temps de cette ville. Alors oui, je me verrais très bien partir de cette ville pour commencer une autre vie ailleurs, je n'attends que cette opportunité. Tu es du genre casanier ou sorteur? Je suis plutôt du genre à sortir. En effet, même si j'ai déjà un enfant, je n'ai que vingt-sept ans et donc j'ai encore l'âge de sortir et de m'amuser un peu. Ainsi, pour ne pas devenir une mère trop casanière ou trop tourné vers son fils, je m’octroie deux fois par semaine, des sorties entre amis et cela me fait un bien fou d'oublier un peu les tracas du quotidien. Quel est ton endroit préféré dans ce vaste monde? Cela va peut-être vous étonner mais l'endroit qui reste mon préféré dans ce monde est le lac de Lakewood. En effet, j'ai toujours aimée la nature et donc cet endroit regroupe tous les critères que je recherche parfois, à savoir le calme, une belle vue, la fraicheur et surtout vue sur le lac et les grandes maisons qui sont au bord de ce lac.

pseudo/prénom vous pouvez m'appeler Charlène. âge j'ai vingt-trois ans et bientôt vingt-quatre ans. où as-tu trouvé le forum? grâce au projet posté sur bazzart. t'en penses quoi? j'espère qu'il marchera  :ange: . une remarque à faire? supermaaaaaaan   .

Code:
<taken>elizabeth olsen</taken> ¦ <name>caitlyn barton</name>



Dernière édition par Caitlyn Barton le Jeu 22 Sep - 9:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: roads? where we’re going, we don’t need roads. (caitlyn)   Lun 19 Sep - 22:02

- Je rêve ou je suis en train de me battre en duel avec un cheval ? -

Il était une fois, un roi et une reine qui venait d’avoir une fille … Ah non ça c’est dans les contes de fées et ma vie est loin d’être un conte de fées ! En effet, elle commença bien avec un père et une mère qui étaient ensemble à ma naissance mais très vite les choses dérapèrent. En effet mon père n’étant pas très présent à cause de son travail, ma mère avait décidé que le rôle de mère célibataire ne lui convenait pas, d’ailleurs c’était plutôt le rôle de mère tout court qui ne lui plaisait pas, alors décida du jour au lendemain de nous laisser seule. Cela aurait pû se passer autrement si mes parents ne m’avaient pas eu aussi jeune. En effet, ils s’étaient connus au lycée et très rapidement ma mère tomba enceinte alors qu’elle n’avait que seize ans, et mon père dix-sept ans. Chose rare, mon père ne s’était pas enfui en apprenant la nouvelle et il avait décidé d’assumer son rôle de père et s’était donc marié quelques temps après, avec ma mère. Nous formions une vraie famille mais voilà quand j’eu six ans, elle partit donc de nos vies. Etant trop jeune pour me souvenir de cette dernière, je n’ai connue qu’une éducation monoparentale et même si nous manquions parfois d’argent, nous étions toutefois heureux. La suite de mon enfance se passa sans encombre, toutefois mon père ne se remaria pas, je me suis toujours demandé si ce dernier n’avait pas encore des sentiments pour ma mère, je l’avais déjà pris en flagrant délit de pleurer le soir quand il pensait que je dormais déjà. Puis vint le moment de l’adolescence, période de ma vie que j’aimerais oublier. En effet au lycée, je n’étais pas le genre de fille que beaucoup pouvaient aimer, j’étais une vraie petite peste. D’abord simple pom-pom girl, je suis devenue rapidement la capitaine de l’équipe, en soit je faisais passer les soirées avant les études ce qui me pénalisa lourdement. J’étais la première à organiser des soirées, et même si nous n’étions pas riches, je travaillais à côté pour justement organiser de belles fêtes. Côté cœur, à cet âge-là, je courrais plutôt après les mauvais garçons, ce qui me valut des ennuis rapidement. Evidemment, l’un de ses « mauvais garçons » décida un soir où nous étions ensemble, de voler une bouteille d’alcool dans l’épicerie du coin ce qui nous valut un petit séjour en garde vue puisque nous nous étions fait prendre. Alors bien entendu, ma réputation ne redevint pas rose. Mais tout changea un an après puisqu’à l’aube de mes dix-huit ans, je rencontrais un jeune étudiant de vingt et un ans au cours d’une soirée, et ce fut le coup de foudre rapidement. En apparence nous avions tout du couple parfait mais en privée il y avait des différences, en effet lui venait d’une famille riche et moi non, alors bien entendu la première fois que je rencontrais ses parents, la première rencontre ainsi que les autres qui suivirent furent glaciale, bien évidemment je n’avais rien de la belle-fille idéale, et souvent elle me qualifiais de passade, j’étais juste une fille de passage pour cette dernière, mais tout changea deux ans après.

En deux ans, ma vie avait un peu changé, en effet après le lycée, poussé en partie par Joshua ainsi que son meilleur ami, j’avais entrepris des études de droit pour devenir avocate, je voulais aider mon prochain d’où le choix de ce métier mais voilà, un évènement inattendue bouscula ma vie. « - Mlle Barton je viens d’avoir les résultats de vos analyses, et félicitations vous êtes enceinte ! », le médecin me regarda avec un visage fermé, et je pu entendre un soupir, en effet des gamines de vingt ans tombant enceinte, elle devait en voir souvent, mais cela ne pouvait pas m’arriver, pas à moi. « - Josh… Je suis enceinte. », je regardais Joshua les yeux remplis de larmes, je pensais que cela signerait l’arrêt de notre couple, qu’il aurait peur mais non, rapidement je vis un sourire se dessiner sur son visage. « - C’est vrai ? Mais Caitlyn c’est super ! On va le garder et on s’installera ensemble. », en écoutant cela je ne pus m’empêcher d’être sur un petit nuage, je voyais déjà un avenir à deux, mais les parents de Joshua en décidèrent autrement. En effet, peu de temps après leur avoir annoncé que j’étais enceinte, ils envoyèrent Joshua à Londres. « - Joshua est parti et je ne pense pas qu’il reviendra Cat… », je regardais William le meilleur ami de Joshua, d’un air triste, en effet le matin-même, j’avais appris que je ne pouvais plus me faire avorter, car sans nouvelle de Joshua, j’avais décidé cette option-là mais le destin en décida autrement. Sept ans plus tard, j’étais devenue une jeune avocate dans une grande entreprise haut de gamme, maman d’un petit Thomas et je m’apprêtais à me marier. Peut-être avec Joshua ? Eh bien non, avec William, son meilleur ami. En sept ans, nous nous étions beaucoup rapprochés sans vraiment sauter le pas, et ce n’est que deux ans plus tôt que nous nous engagions dans une relation, c’était devenue une évidence. Et même si au fond de moi, je ressens encore des sentiments pour Joshua, je m’étais résignée à ne plus le revoir. Un soir, alors que je fêtais mon enterrement de vie de jeune fille, j’avais réussi à trouver le mail de Joshua et lui en avait envoyé un : Josh, je sais que tu ne vas sans doute pas recevoir ce mail, ni même si tu es mon Josh mais je tentes … Tu es papa d’un Thomas, il a sept ans maintenant, me pose des questions sur toi, mais je ne sais pas quoi lui dire pour lui expliquer ton départ … Tout aurait été simple si tu t’étais battu, si tu étais resté … Ah et j’ai oublié de te dire je vais me marier… avec William… si tu as encore des sentiments pour moi, je reviens … reviens et j’annulerais tout. Autant vous dire que ce soir-là en envoyant ce mail sous l’effet de l’alcool, je n’avais pas pensé au risque d’une réponse, d’un signe. Quelques jours plus tard, ne pensant plus à ce mail, ou du moins ne s’en souvenant plus, je lisais mon journal comme à mon habitude et quelle ne fut pas ma surprise quand je découvris qu’il était de retour, Joshua venait diriger le journal de la ville, alors, mon sang ne fit qu’un tour, comme si j’étais redevenue cette jeune fille de vingt ans, s’enfermant dans sa chambre en l’attendant, espérant avoir un signe, le voir lui ici, c’était impensable. Affaire à suivre…
Revenir en haut Aller en bas
 
roads? where we’re going, we don’t need roads. (caitlyn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Don’t blame Haitians for election fiasco
» Roads Untraveled ? Sova / Kyle
» Vadim - You want to kiss me, don’t you ?
» « If you have a dream, don´t wait. Act. One of life´s little rules. » - Écume des Jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
picture of you :: FOUR YEARS, SIX MONTHS, TWO DAYS :: Don't you forget about me-
Sauter vers: