AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Déjà la rentrée (ft. Shae)

Aller en bas 
AuteurMessage
Orlan Seite
- burlington lovers -
Orlan Seite

date d'inscription : 12/12/2018
messages : 62
pseudo (name) : Kiinder
multinicks : nop pas encore
faceclaim : Cole Sprouse+ fayrell
studies/job : étudiant en littérature et langues étrangères, sinon t'es vendeur de friandises au cinéma
heart situation : Célibataire
personal thoughts : ...

Déjà la rentrée (ft. Shae) Empty
MessageSujet: Déjà la rentrée (ft. Shae)   Déjà la rentrée (ft. Shae) EmptySam 12 Jan - 23:33

Tu serais bien resté encore un peu en vacances tu l'avoue, mais non, il fallait retourner bosser. Enfin, étudier plutôt. Contre toute attente tu avais réussis à faire tous tes devoirs, malgré le fait que tu avais été malade et que tes amis et frères et sœurs t'avaient traîné dans diverses soirées plus ou moins mouvementées. Ah et puis il y avait eu les fêtes de fin d'année aussi. Ouais, franchement tu pensais pas arriver à tout faire en quinze jours, mais si. T'y étais arrivé. Bon certes, t'avais terminé de traduire ton texte en espagnole cette nuit au alentours de minuits, mais t'y étais arrivé. Du coup t'allais en cours un peu plus serein que si t'avais pas tout fais. A peine arrivé tu allais rendre les livres que tu avais pris à la librairie du campus en prenant d'autres au passage. Ouais, tu pouvais pas vivre sans livre c'était impossible. Bref, après ça tu allais jusqu'à l’amphithéâtre où tu avais cours en première heure, tu essayais de te faire discret, tu n'aimais pas qu'on te remarque. Trop de mauvais souvenirs de l'époque du lycée. Tu finis par arriver, te posant dans l'une des rangées du milieu, ni trop près pour ne pas passer pour un intello, mais pas trop loin non plus histoire de ne pas être emmerdé par les glandeurs. Tu sortis ton téléphone de ta poche avant d'envoyer un message à ta meilleure amie que tu n'avais pas vu des vacances. Hey Shae d'amour, si jamais t'es encore à la cafétéria tu peux me prendre un café ste plaît ?? Je te n'aime ♥ Bsxxx. Tu souris en lisant le sms qui venait de s'envoyer, elle allait encore te tuer pour ne pas aller chercher ton café toi même.
Revenir en haut Aller en bas
Shae Callahan
- burlington lovers -
Shae Callahan

date d'inscription : 28/12/2018
messages : 38
pseudo (name) : plum / lea
multinicks : il n'y en a pas
faceclaim : Natalia Dyer + antiope
Déjà la rentrée (ft. Shae) Tumblr_p090tfz4sI1rmxa4zo2_r1_400
studies/job : étudiante en langues et libraire
heart situation : libre
personal thoughts :
Don't ask if I'm happy, you know that I'm not
But, at best, I can say I'm not sad
'Cause hope is a dangerous thing for a woman like me to have
Hope is a dangerous thing for a woman like me to have


Déjà la rentrée (ft. Shae) Empty
MessageSujet: Re: Déjà la rentrée (ft. Shae)   Déjà la rentrée (ft. Shae) EmptyDim 13 Jan - 19:13

Friends never forget
Orlan & Shae
Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude. ▬ Balzac

Premier jour de cours après les vacances de noël. La vérité, Shae détestait les fêtes de familles comme noël. Elle avait arrêté de les aimer depuis longtemps car elle ne supportait pas l’absence de son père au bout de la table. Alors elle subissait les fêtes plus qu’elle ne les appréciait réellement mais elle s’en fichait. Elle prenait son éternel sourire de façade, elle donnait le sourire à celui qui voulait bien le prendre. C’était ça les fêtes de fin d’années pour elle. Aidé maman à préparer le repas, mettre la table, emballer les cadeaux, jouer à des jeux en famille. Faire comme si tout était normal. Et après tant d’années normalement elle aurait dû s’habituer à son absence mais non… Donner la réplique à sa famille pour qu’ils soient tous rassurés, pour qu’ils soient tous sure qu’elle allait bien. Manger correctement, montrer qu’elle prenait bien ses cachets, qu’elle était heureuse d’être avec eux. C’était vrai. Elle était heureuse d’être avec eux mais il y avait ce vaste vide dans son cœur quand elle repensait aux premiers noëls de sa vie. Ceux avec son père. Pourtant elle avait joué le jeu du bonheur familial. Elle avait rassurée sa mère, promis qu’elle ferait des efforts pour appeler plus souvent, pour passer plus souvent. Même si elle était déjà au maximum de ses capacités en vérité. Devoir s’excuser pour toutes les fois où elle était ailleurs, se forcer pour contenir ses larmes et juste l’envie d’éviter cette période de l’année. Ils avaient regardé des films débiles à la télé, mangé trop et c’étaient offert des cadeaux. Elle avait eu le droit à un téléphone neuf et un téléphone fixe pour chez elle. Au cas où le message n’était déjà pas assez clair. Réponds quand on t’appelle.
La vérité, c’est que ça l’avait épuisé de jouer la comédie du bonheur toutes les vacances. Elle en été ressortie épuisée à jouer la fausse heureuse. Elle voulait reprendre sa routine. Sa vie à elle, ses habitudes.  Elle savait que c’était sa faute, qu’elle leur avait fait peur, qu’elle les avait traumatisés et qu’ils voulaient juste la protéger pour ne plus jamais la perdre.

Le retour à la fac lui avait fait le plus grand bien. Revenir à une vie normale, où elle n’était pas obligée de jouer la comédie du bonheur éternel. De l’éternel tout va bien. Elle était partie de chez elle bien trop tôt, juste pour pouvoir dire par à sms à sa mère qu’elle reprenait les cours tôt et qu’elle allait travailler à la bibliothèque et qu’il ne fallait pas qu’on la dérange. Juste pour souffler un peu. Elle s’était installée à la cafétaria une heure avant le début de ses cours et prit son livre du moment. Juste pour s’accorder quelques secondes, juste un instant de répit après des vacances mouvementé. Entre l’évènement dans la forêt avec Aryan, sa mère qui voulait qu’elle retourne voir un psy pour ‘être sûre’ après ça. Evidemment elle avait accepté pour leur faire plaisir, pour pas qu’il s’inquiète comme toujours. Elle était heureuse de retrouver la fac, l’anonymat que celle-ci lui procurait. Au lycée, elle était cette fille qui avait juste tenté de se suicider, la bizarre tout le temps déprimé. La fille fragile qui se mettait à pleurer pour rien. A la fac elle ne connaissait personne et personne ne la connaissait et c’était tant mieux. Il y avait juste Orlan et c’était bien suffisant. Il ne lui lançait pas des regards de pitié à chaque phrases qu’elle prononçait au moins. *Brr brrr* son téléphone vibre sur la table. Elle soupire, persuadé de voir un sms de sa mère ou de ses frères et sœur s’afficher mais non. * Hey Shae d'amour, si jamais t'es encore à la cafétéria tu peux me prendre un café ste plaît ?? Je te n'aime ♥ Bsxxx. * Elle lève les yeux au ciel. Evidemment. Comme toujours il n’avait pas eu le courage de faire le détour de trois minutes entre l’amphi et la cafétaria pour venir y prendre un café et elle se retrouvait à faire le livreur. Elle tapote deux mots sur son téléphone avant de se lever pour commander deux cafés. * t’es dans l’abus. Garde moi une place*

Elle attrapa les deux cafés et alla retrouver le brun. Tu escalade deux trois personnes pour te retrouver à côté de lui dans la rangée et tu déposes le café devant lui. « Un jour il faudra que tu apprennes à utiliser tes jambes. » Elle sourit. Elle est contente de le voir après ces vacances qui ont parut si longue et si forcées. Elle tape sur son portable un message à la destination de sa famille et leur envoie. * Mon cours commence. Je vous envoie un message quand je rentre chez moi. Certainement vers 16h * Comme depuis qu’elle vit seule Shae a apprit à calculer tout. Le temps qu’elle passe à un endroit, à quelle heure elle rentre chez elle. Tout. Et évidemment ils doivent tous être tout le temps au courant. Elle coupe son téléphone, seul moment de répit dont elle peut profiter. « Désolée… sms habituel à la famille pour qu’ils sachent qu’ils doivent commencer à s’inquiéter vers 16h01 » Elle sourit. Elle est sure qu’il comprend parce qu’il n’y a qu’à lui réellement qu’elle peut se plaindre de l’omniprésence de ses proches. A vingt et un ans, elle se retrouve encore obligée de justifier ses silences, de dire avec qui elle est, où elle va. Donner des heures pour rentrer et sortir. Elle sait que ce n’est que de l’amour, de la protection mais elle voudrait juste respirer et les seuls moments où elle en a réellement l’occasion c’est avec Orlan. Elle boit une gorgée de café. « Pitié dis moi que tes vacances se sont mieux passées que les miennes. »



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
 
Déjà la rentrée (ft. Shae)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....
» SHAE ? united for justice, gathered for trouble
» La rentrée, ça se fête ! (tous les Gryffondor !)
» News de la rentrée
» La rentrée de Whoopi alors que Stan est toujours en colle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pictures of you. :: BURLINGTON, VERMONT :: The Hill-
Sauter vers: