AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 You're so weird {June + Austin}

Aller en bas 
AuteurMessage
Austin Romero
- burlington lovers -
Austin Romero

date d'inscription : 19/01/2019
messages : 44
pseudo (name) : Appelez-moi Mad.
multinicks : Aucun pour l'instant.
faceclaim : Asa Butterfield (solsken).
heart situation : Célibataire mais, sentimentalement préoccupé dira-t-on.
personal thoughts :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
You're so weird {June + Austin} Tumblr_plg104FHsm1xag78eo1_400
Austin est le deuxième garçon des trois fils Romero, son frère aîné à deux ans de plus que lui et son petit frère en a cinq de moins. Ces trois-là se disputent souvent mais si on lui pose la question, Austin ne parlera que des bons souvenirs qu’il a avec eux. Mais celui dont Austin est réellement le plus proche c’est ni de l’un ni de l’autre mais plutôt de leur père. Quand il était petit et même maintenant il a le réflexe de constamment se retourner vers son père (au sens propre comme figurer) pour être sûr d’avoir son approbation pour quelque chose, c’est important pour lui car cela le rassure.

You're so weird {June + Austin} Tumblr_plg104FHsm1xag78eo6_400
Trop tard, c’est ça l’amour ? Alors, ça vient réellement de lui tomber dessus ? À partir de quand le sourire de sa meilleure amie a commencé à lui faire ce petit je-ne-sais-quoi ? Est-ce à cause des jupes plus courtes qu’avant qui laissent entrevoir les cuisses frêles de l'adolescente ? Ou des robes près du corps qui habillent parfaitement sa silhouette, celle d’une jeune femme et plus d’une petite fille ? Ou quand les copains qu’il a disent eux même « qu’est-ce qu’elle est belle » ? Et si c’était plus que ça, parce qu’elle est toujours là, quand il va mal et quand il va bien, elle est là dans chaque souvenir qu’il se remémore sauf les derniers depuis quelques années, elle est là à chaque soirée où il va, sauf maintenant puisqu’ils ne vont plus à l’école au même endroit et qu’ils n’ont plus les mêmes fréquentations. Alors c’est pour ça ? Avant il n’a jamais eu le temps d’avoir le mal d’elle puisqu’elle était toujours là mais maintenant elle lui manque. Ne dit-on pas que nous prenons conscience de l’importance de quelqu’un que lorsque nous le perdons     ?

You're so weird {June + Austin} Empty
MessageSujet: You're so weird {June + Austin}   You're so weird {June + Austin} EmptyMar 22 Jan - 20:26

Entre le 3ème et le 5ème étage à l'université.
@June Murphy

Qui traîne à l’université le samedi matin ? Seulement moi peut-être mais j’ai une bonne excuse, il y a un examen mardi et j’ai pris beaucoup de retard avec la soirée de jeudi soir, j’ai beaucoup bu là-bas, mon meilleur ami m’a reparlé de cette nuit-là le lendemain quand j’étais encore qu’une loque au fond de mon lit, je crois me souvenir seulement que l’odeur du vomis avait imprégné mes mains mais je n’ai vraiment pas envie de savoir pourquoi alors je n’ai rien demandé à mon pote au sujet de ce petit détail. Je ne bois pas habituellement, je sais pourquoi maintenant. Alors aujourd’hui je suis là, je traîne ma carcasse courbaturée dans les couloirs, ma montre dit qu’il est même pas dix heures du matin et c’est aussi ce que me disent mes yeux qui piquent et brûlent encore, j’ai déjà bûché sur mes révisions la veille mais je me concentre mieux quand je vais à la bibliothèque du campus, ouverte bénévolement tous les samedi matin jusqu’à midi.

Quelques étudiants que je ne connais pas viennent de passer à côté de moi, ils me dépassent et poussent les portes battantes de la cage d’escalier, j’ai regardé les deux silhouettes foutre le camp, des cernes violacées sous les yeux et une mine déconfite sur le visage. Je pourrais prendre l’escalier moi aussi, mais la bibliothèque est au cinquième étage et mon corps m’en voudrait de faire ça quelques jours à peine après la soirée alors, je m’arrête devant l’ascenseur et j’écrase le bouton sous mon doigt, après quelques secondes, je dirais même une bonne minute, je rappelle encore l’ascenseur parce qu’il ne descend pas et cette fois je suis bien moins patient, toujours pas ? Vraiment ? J’écrase brutalement ma paume contre le bouton, troisième, quatre, cinq fois, je presse le bouton mais rien ne bouge. Je laisse tomber ma main à plat contre les portes de l’ascenseur et le coup résonne dans tout le couloir. Pourquoi ça marche pas ?

- Les ascenseurs sont hors services le week-end, mon garçon.

Je tourne aussitôt la tête pour regarder d’où vient cette voix et je remarque qu’il y a un homme là-bas, il a l’âge de mes parents, des lunettes bancales au bout du nez et il est chauve, devrais-je plutôt dire dégarnit ? En tout cas, il continue de me dévisager parce que je reste devant l’ascenseur définitivement fermé et je donne l’illusion de ne même plus respirer, peut-être ne suis-je toujours qu’une loque sauf que je ne suis plus au fond de mon lit cette fois.

- Ok, merci.

Ai-je simplement dit en reculant d’un pas, je crache un soupire et je lève les yeux au ciel en faisant demi tour. Je passe à côté de lui, je le contourne et je laisse tomber mes mains sur les portes battantes, alors on dirait que j’ai pas le choix finalement ? Pensais-je en montant les trois premières marches de l’escalier. Vais-je sérieusement grimper cinq étages, là ? Alors que je n’ai rien avalé depuis hier midi et que mes courbatures m’électrisent les reins à chaque fois que je me hisse sur mes genoux ? Je voudrais récupérer mon téléphone au fond de ma poche mais si j’écris un sms pendant que je monte les marches, je me connais, je vais en rater une et tomber. Avec un peu de chance ça s’arrêterait là mais je pourrais aussi payer cette maladresse en dévalant l’escalier à la renverse. Dois-je vraiment prendre le risque alors ? Sûrement pas... pourtant je voudrais écrire quelque chose à mon meilleur ami, lui dire à quel point je le déteste d’être au fond de son lit en ce moment, de sûrement manger devant une connerie à la télé, pendant que moi je suis ici mais il me dirait simplement « pourquoi tu t’infliges ça alors ? » et il aurait raison, alors si je ne veux pas perdre ma motivation, je ferais mieux de ne pas lui écrire.

Il y a de plus en plus de monde dans la cage d’escalier, qu’est-ce qu’ils font tous là ? Je lève le menton et je me hisse sur la pointe de mes pieds (je suis pourtant déjà vraiment grand), jusqu’où s’étend ce troupeau dans les marches ? Tout le monde passe à la file indienne pour aller au troisième étage et pendant que je remarque ça, je me rappelle des affiches dans les couloirs depuis déjà deux semaines, c’est aujourd’hui alors ? J’étais au courant de cette conférence mais je ne me souviens plus du sujet qu’elle aborde. Est-ce vraiment important ? Moi je ne fais que passé. En tout cas, c’est ce que j’avais l’intention de faire mais je n’arrive plus à défaire mes yeux de cette fille, petite, frêle, blonde, je reconnais ce nez en trompette et ce regard sournois. Ou ai-je déjà croisé cette fille ? Je fronce les sourcils en m’arrêtant au milieu des marches pour la défigurer longuement sans la moindre discrétion. Et puis quelqu’un dit son nom, je hausse les sourcils et mon cœur se soulève dans ma poitrine. Les souvenirs remontent et me donnent quelques frissons dans le bas du dos.
Revenir en haut Aller en bas
https://thefinalsong.forumactif.org/t1540-austin-romero-c-est-qui
June Murphy
- burlington lovers -
June Murphy

date d'inscription : 11/01/2019
messages : 66
pseudo (name) : l'étoile du berger.
multinicks : *
faceclaim : chloé moretz by acid rain
You're so weird {June + Austin} 1548017916-superthumb
studies/job : journaliste + serveuse de bière au sourire d'enfer.
heart situation : fuck it, I don't need any lover I just want a brother.
personal thoughts : place disponible :
(1/5)
austin - ewan - maxance - linoa -

You're so weird {June + Austin} Empty
MessageSujet: Re: You're so weird {June + Austin}   You're so weird {June + Austin} EmptyMar 22 Jan - 21:37





your'e so weird, I mean, you know it right? It's not like it was a secret or something like this. weirdo. It's not that mean. Weirdo.

Gravir les escaliers de l'université lui rappelait combien elle avait grimpé les échelons, sans même passer longtemps par la cause étudier. Elle y était restée quoi, une, ou deux années? Même pas assez pour s'en rappeler! Repérée suite à sa conférence, l'occasion était trop tentante pour ne pas être saisie. Et là voilà, entourée d'autres journalistes qualifiés, prête à tout bien noter. Elle se contrefout de ne pas être extrêmement intéressée par le sujet: june sait qu'elle trouvera forcément quelque chose de bien à en tirer, surtout vu les célèbres invités qui y sont conviés. Oliver et Terry qu'elle n'a évidemment pas conviés vont bien se faire avoir, à ne pas s'y être présentés..

Mais voilà que le photographe qui l'accompagne lui somme d'accélérer un peu le mouvement. Levant les yeux au ciel avec une petite mine pincée, la blonde lui indique les talons qu'elle porte, à défaut de lui prouver sa fatigue. Personne ne sait qu'elle travaille dans un pub le soir, et pour toujours personne ne doit le savoir. Expliquer le pourquoi du comment pourrait tout gâcher, et ce n'est clairement pas le but du projet..

Sentant comme une impression d'être dévisagée, june tourne doucement la tête vers le côté, alors qu'elle s'était arrêtée deux secondes pour se reposer. Y a ce drôle de garçon qui la toise, sans expression. Le connaît-elle, ou bien est-il éberlué devant sa beauté? Voilà une bonne question, alors qu'ils se retrouvent comme deux idiots à se dévisager. a t-elle raison de percevoir de l'hostilité? Son esprit fouille,farfouille dans sa mémoire à la recherche d'une présence similaire, avant que le lien se fasse. d'un coup, comme ça, le petit collégien vient s'identifier à ce drôle d'étudiant! Incroyable qu'il n'est pas changé, celui qu'elle avait l'habitude d'embêter. sans même hésiter, plus instinctivement qu'autre chose voilà que june descend les trois quatre marches qui les sépare avant de s'arrêter devant lui.

-"quel hasard! voilà qu'on se recroise, pîle quand je cherche à faire un sujet sur les geeks un peu exclus de la société! à tout hasard, tu serais tenté??

Le pire reste peut-être qu'avec son sourire de côté légèrement de le recroiser et d'être d'un coup venu lui parler, la blonde n'a pas une seconde réfléchit avant de parler. Pensé à ce que celui en face d'elle pouvait ressentir, ou si même d'elle il pouvait se rappeler. Son prénom à lui d'ailleurs, échappait à ses souvenirs... les années étaient passées, emportant avec elles exactitude des anciens faits.


@austin romero

(c) SIAL ; icons sial



_________________
des bleus à l'âme

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
https://thefinalsong.forumactif.org/t1406-joker-june-delai-21-01
Austin Romero
- burlington lovers -
Austin Romero

date d'inscription : 19/01/2019
messages : 44
pseudo (name) : Appelez-moi Mad.
multinicks : Aucun pour l'instant.
faceclaim : Asa Butterfield (solsken).
heart situation : Célibataire mais, sentimentalement préoccupé dira-t-on.
personal thoughts :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
You're so weird {June + Austin} Tumblr_plg104FHsm1xag78eo1_400
Austin est le deuxième garçon des trois fils Romero, son frère aîné à deux ans de plus que lui et son petit frère en a cinq de moins. Ces trois-là se disputent souvent mais si on lui pose la question, Austin ne parlera que des bons souvenirs qu’il a avec eux. Mais celui dont Austin est réellement le plus proche c’est ni de l’un ni de l’autre mais plutôt de leur père. Quand il était petit et même maintenant il a le réflexe de constamment se retourner vers son père (au sens propre comme figurer) pour être sûr d’avoir son approbation pour quelque chose, c’est important pour lui car cela le rassure.

You're so weird {June + Austin} Tumblr_plg104FHsm1xag78eo6_400
Trop tard, c’est ça l’amour ? Alors, ça vient réellement de lui tomber dessus ? À partir de quand le sourire de sa meilleure amie a commencé à lui faire ce petit je-ne-sais-quoi ? Est-ce à cause des jupes plus courtes qu’avant qui laissent entrevoir les cuisses frêles de l'adolescente ? Ou des robes près du corps qui habillent parfaitement sa silhouette, celle d’une jeune femme et plus d’une petite fille ? Ou quand les copains qu’il a disent eux même « qu’est-ce qu’elle est belle » ? Et si c’était plus que ça, parce qu’elle est toujours là, quand il va mal et quand il va bien, elle est là dans chaque souvenir qu’il se remémore sauf les derniers depuis quelques années, elle est là à chaque soirée où il va, sauf maintenant puisqu’ils ne vont plus à l’école au même endroit et qu’ils n’ont plus les mêmes fréquentations. Alors c’est pour ça ? Avant il n’a jamais eu le temps d’avoir le mal d’elle puisqu’elle était toujours là mais maintenant elle lui manque. Ne dit-on pas que nous prenons conscience de l’importance de quelqu’un que lorsque nous le perdons     ?

You're so weird {June + Austin} Empty
MessageSujet: Re: You're so weird {June + Austin}   You're so weird {June + Austin} EmptyMer 23 Jan - 0:29

Elle a les yeux clairs, c’est complètement idiot n’est-ce pas ? Je viens à l’instant de m’en rendre compte parce que dans les souvenirs que j’ai encore de cette fille, je baissais toujours la tête quand j’empruntais le même couloir qu’elle, j’avais cet espoir idiot de m’imaginer qu’en regardant mes pieds j’allais moins attirer son attention. Cet acharnement c’était du harcèlement psychologique, c’était tous les jours de l’année et pourquoi moi ? Parce que je ne jouais pas dans l’équipe de foot de notre collège, parce que j’avais pas des vêtements de marque, parce que je traînais cette réputation de puceau un peu nerd. Heureusement pour moi à cette période je n’avais pas de bouton, ni de lunette et pas non plus d’appareil dentaire. Toujours pas d’ailleurs ! Mais si ça avait été le cas, peut-être aurait-elle été encore plus rude avec moi. Mais voilà, le « moche de l’école » c’était pas moi, dois-je m’en réjouir ? J’étais « le mec bizarre », celui qu’on surnomme méchamment parce qu’on veut pas lui demander son prénom. Pourquoi faire ? Qui j’étais ils s’en fichaient, ils voulaient qu’on se souviennent de qui eux, ils étaient. Et le pire dans cette histoire ? C’est que ça a marché, puisque je me souviens d’elle. Ça fait combien de temps maintenant ? Au moins dix ans, neuf peut-être. À nos âges c’est presque toute notre vie.

Est-ce que je peux vraiment dire que son souvenir est un traumatisme ? Je m’en sors pas si mal, j’ai pas été frappé, jamais. Il y avait seulement cette nana là qui s’amusait de me prendre pour cible et ma mère qui me répétait d’être un gentil garçon avec les filles alors j’ai continué de me taire. Alors, est-ce que je peux vraiment dire que son souvenir est un traumatisme du coup ? Non, parce que je ne me suis jamais mis à me détester à cause d’elle. Je n’ai pas non plus arrêté d’aimer mes « trucs bizarres » pour elle parce que soyons honnêtes, même si je l’avais fait, cette fille aurait trouvé un autre prétexte pour m’emmerder.

Mon cœur bat plus vite et plus fort aussi, je serre les dents en détournant le regard et je ravale amèrement un soupire en m’écartant pour qu’elle puisse venir sur la même marche que moi mais je ne baisse pas la tête, c’est idiot ça aussi. Je jette mes yeux dans les siens et je « découvre » pratiquement son visage à cet instant. Elle est plus jolie maintenant qu’avant mais son caractère de garce gâche absolument tout.

Je hausse les sourcils, même si je ne suis pas étonné. Vient-elle vraiment de dire ça ?

- Un sujet ? Wow. Alors tu es devenu quelqu’un finalement ? Je pensais que toutes les filles comme toi finissaient par vivre des aides qu’elles obtiennent de l’état pour les gamins qu’elles ont eu avec des types qu’elles ne reverront jamais.

Je grimpe sur la marche d’après, ensuite sur l’autre, mon épaule heurte celle de quelqu’un d’autre mais je ne m’excuse pas, je fais demi tour et je redescends d’une marche, je jette à nouveau mes yeux dans ceux de la blondinette.

- Et je suis un nerd, pas un geek.

Dis-je d’un ton sec parce que, comme la plupart des gens, elle ne saisit peut-être pas la différence entre les deux. C’est pas tant un reproche cela dit, plutôt une rectification.

Cette fois je ne cache plus mon impatience puisque je remonte en laissant tomber brutalement mes pieds sur les marches, je demande sèchement pardon aux gens pour qu’ils se poussent et je bouscule presque ceux qui ne se décalent pas assez vite mais rien ne serait assez rapide à cet instant, parce que je veux m’en aller d’ici, disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
https://thefinalsong.forumactif.org/t1540-austin-romero-c-est-qui
Contenu sponsorisé




You're so weird {June + Austin} Empty
MessageSujet: Re: You're so weird {June + Austin}   You're so weird {June + Austin} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You're so weird {June + Austin}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)
» June McCormish
» Les différents personnages
» CLARA ? We’re all kind of weird and twisted and drowning.
» Repechage 2016 saison 1 Dynastie 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pictures of you. :: BURLINGTON, VERMONT :: The Hill-
Sauter vers: