AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ghost from past (elliot)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pippa Tomlinson
- burlington lovers -
Pippa Tomlinson

date d'inscription : 26/01/2019
messages : 17
pseudo (name) : odesza.
multinicks : .
faceclaim : alicia vikander (beloved)
ghost from past (elliot) Tumblr_p4zsuhqZJL1tnk6wpo1_400
studies/job : directrice d'une banque locale.
heart situation : mariée et mère de deux petits anges.
personal thoughts : - armand (husband)

ghost from past (elliot) Empty
MessageSujet: ghost from past (elliot)   ghost from past (elliot) EmptyMar 29 Jan - 13:16

C'était une journée comme les autres. Une journée banale. Pippa avait ouvert la banque ce matin-là. Elle avait consulté ses mails et bu son thé tranquillement. Les premiers employés sont arrivés, puis la grille de la banque s'était ouverte, permettant aux clients d'entrer et de réaliser leurs opérations. Dans son petit bureau en verre, elle se sentait à l'abris, en sécurité, même si tout le monde pouvait la voir. La banque, c'était bien le seul endroit où elle se sentait bien. Loin de la maison, loin du monde extérieur, loin de lui. Elle ne supportait plus qu'il ose porter un regard sur elle, alors un contact physique. Elle se rendit compte qu'elle serrait de plus en plus fort sa souris d'ordinateur. Ca ne pouvait durer ainsi et pourtant, la colère ne semblait vouloir s'estomper. Trois années, s'étaient écoulées, et il y avait eu du mieux. Mais sans doute, que sa rencontre la veille avec les voisins l'avaient un peu secoué. Elliot, allait rentrer. Il allait revenir en ville. Réaménager dans la maison d'à côté. Elle n'en avait pas parlé à Armand. De toute façon, on ne pouvait pas dire qu'ils se parlaient beaucoup ces deux-là. La thérapie avait aidé le couple, mais ça n'avait duré qu'un temps. Pippa s'était avérée bien plus rancunière qu'elle ne se l'imaginait. Mais à chaque fois que ses lèvres rencontraient celle de son époux, elle ne pouvait s'empêcher de revoir la scène de son mari avec le fils des voisins. Et elle ne pouvait pas se permettre de descendre une bouteille de pinot noir tous les soirs pour arriver à avoir un semblant d'intimité avec son mari. Elle l'aimait toujours, c'était une évidence, mais la plaie peinait à se refermer et le retour du fils des voisins, n'allait pas arranger ses affaires. La pause déjeuner arriva rapidement, mais comme depuis de nombreux mois, elle avait décliné l'invitation de ses collègues à déjeuner avec eux. A la place de cela, elle s'était rendu dans le centre ville et avait fait du lèche-vitrine. Elle n'avait rien acheté, elle n'avait rien mangé non plus. Mais cela lui avait changé les idées un temps. Elle avait reçu plusieurs dossier de demande de crédit, elle les avaient distribués aux conseillers, mais un des dossiers avait retenu son attention. Elle se plongea dans le dossier monté par le client, qui ne lui était pas tout à fait inconnu. La journée passa beaucoup plus vite. Elle ne releva la tête, qu'au moment ou son assistante vint la saluer, elle jeta un oeil à sa montre. Il était déjà dix-huit heure. L'heure pour elle de plier bagage. C'était le soir de la semaine ou Armand allait chercher les filles à l'école. Elle avait un peu de temps devant elle. Elle n'avait rien de prévu, mais elle ne se voyait pas rentrer directement. Elle évitait d'être trop longtemps dans la même pièce qu'Armand pour tout dire. Elle se résigna à ranger son bureau et sortir de la banque, elle referma la grille puis verrouilla la porte. Ne sachant pas encore tout à fait si elle rentrerait directement ou si elle trainerait un peu en ville. Elle avait repéré une jolie robe, peut-être se laisserait-elle tenter ?

_________________
now that you mention it.
Revenir en haut Aller en bas
Eliott Levinski
- burlington lovers -
Eliott Levinski

date d'inscription : 13/01/2019
messages : 34
pseudo (name) : CITIZEN ✝WAR.
multinicks : non.
faceclaim : chalamet (szopiabuda).
ghost from past (elliot) Tumblr_inline_phc25mGeFp1qhd4mm_250
studies/job : Le goût du sucre dans la bouche et les mains pleines de farine, c'est un jeune pâtissier des plus doués.
heart situation : célibataire, le cœur entaché d'un ancien amour dont il n'est jamais vraiment parvenu à se défaire.
personal thoughts : Troisième enfant d'une fratrie de quatre, il n'a que des soeurs (+) Fait parti d'une famille juive dont il respecte les traditions, parle hébreu mais ne croit pas en dieu (+) Atteint de crises d'épilepsie depuis son enfance. Son traitement aide à les éloigner (+) Parti pendant trois ans faire ses études en France, il vient de revenir (+) Bisexuel, il assume pleinement ses choix désormais (+) Coulrophobe, il a une peur bleue des clowns (+) Fan de cinéma en tout genre (+) Vit en colocation avec quatre autres personnes.

- armand (ancien amant)
- pippa (affection & culpabilité)
- june (meilleure amie)
- vanessa (collègue de travail)
- la coloc avec le quatuor :
summer, june, priam & spencer



ghost from past (elliot) Empty
MessageSujet: Re: ghost from past (elliot)   ghost from past (elliot) EmptyMar 29 Jan - 21:40

ghost from past
EXORDIUM.
Eliott n'avait peut-être vécu que trois ans dans la capitale française et pourtant il s'était très rapidement attaché à la vie là bas. En plus de la nourriture, de la mode ou encore de la culture de l'hexagone en général, il y a une chose à laquelle le jeune homme s'était habitué sans grande surprise. Le métro. Un moyen de transport qui lui en avait très vite fait oublier l'idée même de checker les horaires de passage, s'assurant de pouvoir se déplacer comme bon lui semble. Une accoutumance dont les restes se ressentirent ce soir là alors que le  pâtissier fulminait après le bus qui disparaissait devant ses yeux, le souffle court après avoir tenté de lui courir après. « Fais chier bordel ! », râla-t-il à voix haute, tout aussi énervé envers lui-même que contre la compagnie de transport. Une défaite cuisante qui le mettait dans un sale pétrin. La nuit était tombée en ville et un froid glacial animait les rues. Chargé d'une grosse boîte contenant le gâteau d'anniversaire de son père et d'autres confiseries faites par ses soins au boulot, le voilà qui était bloqué à cet arrêt de bus tandis que le prochain  ne passerait que dans une heure. Il avait merdé, il le savait et s'il ne trouvait pas un moyen pour arriver à l'autre bout de Burlington rapidement il subirait le courroux de sa mère. Et une mère juive en colère, il n'y avait rien de pire. Il faut dire que depuis son retour au bercail, le yiddish avait enchaîné les désagréments comme notamment ses retrouvailles surprises avec Armand. Cet homme qui lui avait brisé le cœur, le contraignant à quitter le berceau de ses origines pour ne plus avoir à croiser son visage. Un choix, une guérison qu'il pensait assuré, et qui lui était revenu comme un coup de bâton en pleine face au moment même où il avait reposé les yeux sur les traits de son ex voisins. Des souvenirs pleins la tête : du désir, de la tristesse, de la colère, de la culpabilité.. Tout un flot d'émotions contradictoires qu'il cherchait à enrailler de nouveau  au fin fond fond de son esprit. Maugréant à qui voulait bien l'entendre, les mains prises par cette énorme pâtisserie et le reste de ses sacs, Eliott tenta d'atteindre son téléphone coincé dans sa poche avant de sentir son bardas lui échapper. Par chance, le garçon parvint à retrouver un juste équilibre, évitant ainsi une horrible catastrophe. Soulagé, un large sourire de victoire perlant aux commissures de ses lèvres, son rictus disparut aussitôt en se retournant. Les yeux ronds et la bouche à demi-ouverte, on aurait pu croire à la vision d'un fantôme. Un spectre du passé auquel le Levinski ne s'était nullement préparé, une fois de plus. « Pippa ?! », lâcha-t-il de manière totalement incontrôlée, encore sous le choc de se retrouver en face d'elle. Son ancienne voisine mais aussi et surtout la femme d'Armand. Une rencontre inattendue dont il se serait volontiers passé si elle aussi ne l'avait pas reconnu. « ça fait  un bail », tenta-t-il de reprendre, la gorge nouée et la voix quelque peu tremblante.  Encombré, il se maudit de plus bel de ne pas avoir vérifier les horaires. Entendons-nous bien, en d'autres circonstances Eliott aurait été ravi de retrouver cette femme, cependant de par ce qu'il avait osé lui faire, ce qu'il lui avait honteusement caché, il aurait préféré que le bus lui soit passé dessus. « Tu.. tu vas bien ? Enfin je veux dire.. comment ça va depuis le temps ? ». Comme un gamin pris la main dans le sac, le jeune diplômé peinait à garder le contrôle, les battements de son cœur martelant sa poitrine.

_________________

One night and one more time, please.
- i'm all yours
Revenir en haut Aller en bas
 
ghost from past (elliot)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elliot - croisé spitz - né en 2009 - SPA FORBACH - DECEDE
» Réservations diverses, Dépôt du TimeSkip
» "Miam... du gibier d'un Clan ennemi... " xD { For Ghost }
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» Un pasteur haïtien en pélerinage kidnappé en Égypte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pictures of you. :: BURLINGTON, VERMONT :: Downtown-
Sauter vers: